Santé: l’Institut National de Santé Publique de Djibouti poursuit ses activités de la lutte anti vectorielle.

Santé: l’Institut National de Santé Publique de Djibouti poursuit ses activités de la lutte anti vectorielle.

Dans le cadre de la lutte anti vectorielle, l’Institut National de Santé Publique de Djibouti (INSPD) poursuit des activités de destruction des gites larvaires dans les fosses septiques et des latrines. 

Cette activité est menée par l’NSPD en étroite collaboration avec des agents communautaires dans la banlieue de Balbala.

En effet, des sites de distributions des produits larvicides ont été mis en place dans les quartiers afin de lutter contre la prolifération des moustiques par la destruction des gites larvaires en vue de réduire et d’éliminer les risques de transmission du paludisme et d'autres maladies vectorielles qui sont endémiques dans notre pays.

Par ailleurs, des équipes d’entomologies et d’agents d’hygiène sont à pied d'œuvre en utilisant le procédé d’épandage consistant à répandre au-dessus des eaux stagnantes et dans les fosses septiques des solvants d’insecticides dont l’efficacité est avérée pour éliminer les larves de moustiques.

Le ministère de la Santé recommande à la population de veiller au respect des mesures d'hygiène domestiques et environnementales.