Un atelier pour les jeunes parlementaires de l'Assemblée nationale de Djibouti.

Un atelier pour les jeunes parlementaires de l'Assemblée nationale de Djibouti.

L’Assemblée nationale organise les 15 et 16 janvier en collaboration avec l’Union interparlementaire (UIP), un atelier de renforcement des capacités des jeunes parlementaires (moins de 45 ans).

L’atelier a été ouvert par Mohamed Ali Houmed, Président de l’Assemblée nationale. Dans son discours de bienvenue, le Président de l’Assemblée nationale a rappelé que la jeunesse constitue l’avenir de la nation djiboutienne. Selon le Président, la jeunesse est un incroyable réservoir de talents, de créativité et d’innovation et elle constitue une véritable richesse pour le pays.

L’Assemblée nationale de Djibouti comprend actuellement 21 jeunes parlementaires, soit 32,3% de l’ensemble des élus de la représentation nationale. A cet égard, l’Assemblée nationale de Djibouti fait bien mieux que la moyenne mondiale. Un pourcentage élevé de jeunes parlementaires permet une meilleure représentativité de la population et est particulièrement important pour répondre aux défis actuels, comme la promotion et la protection des droits humains, la réalisation des Objectifs de Développement Durable, la lutte contre le changement climatique, ou encore la garantie de la paix et de la sécurité.

Ensuite l’atelier s’est poursuivi en présence de deux experts de l’Union Interparlementaire (UIP), M.  Socé Sène et M. Jonathan Lang. Ceux-ci ont rappelé que l’autonomisation des jeunes est l'un des principaux objectifs stratégiques de l'UIP.

L’atelier organisé par l’Assemblée nationale, en collaboration avec l’UIP constitue ainsi une formidable opportunité pour permettre aux jeunes parlementaires de remplir pleinement leurs rôles au sein de l’Assemblée nationale.

Les travaux engagés pendant cet atelier concernent l’identification de principes clés en matière de leadership et de communication politique. Des modules sur l’identification de priorités au sein des circonscriptions et sur les mécanismes parlementaires de contrôle du gouvernement et d’adoption des lois.