La Conférence des Présidents de l’Assemblée Nationale se tient dans les locaux du Parlement.

La Conférence des Présidents de l’Assemblée Nationale se tient dans les locaux du Parlement.

Sous la présidence de son Excellence Mohamed Ali Houmed et conformément à l’article 22 alinéa 1 et 2 du règlement intérieur, la Conférence des Présidents de l’Assemblée Nationale s’est tenue, ce mercredi 23 Octobre 2019 dans les locaux du Parlement en vue de fixer l’ordre du jour des projets des lois en instance et la date de la prochaine séance plénière.

Lors de cette conférence, le Gouvernement était représenté par le ministre de la justice et premier ministre par intérieur, monsieur Ali Hassan Bahdon et le ministre de la défense chargé des relations avec le parlement.
Ont également pris part à cette réunion, la deuxième vice-présidente, les membres du bureau, les présidents des commissions permanentes et des groupes parlementaires ainsi que le rapporteur général du Budget.
La Conférence des Présidents s’est penchée en premier lieu, sur la transmission aux commissions permanentes compétentes de deux projets de loi suivants :
1.Projet de loi n°063/AN/19/8ème L portant ratification de la convention pour le règlement des différends relatifs aux investissements entre Etats et ressortissants d’autres Etats (CIRDI) déposé au parlement le 07/10/2019.
2.Projet de loi n°064/AN/19/8èmeL portant ratification de l’accord de prêt pour le projet centre d’Excellence d’Enseignement Supérieur pour l’impact sur le développement déposé au parlement le 07/10/2019.
Après lecture du de l’ordre du jour, le Président de l’Assemblée Nationale, SE Mohamed Ali Houmed, a d’abord indiqué que le premier projet de loi sera a été attribué à la commission des affaires étrangères et le second projet de loi sera transmis à la commission des affaires étrangères également mais que celle-ci sera élargie à la commission du développement sociale et ce compte-tenu de l’objet et des domaines ciblés par le texte.
Dans la même lancée, le chef de l’hémicycle a expliqué que les trois prochaines semaines seront très chargées et ce au vu des projets de loi en instance. Par conséquent nous allons fixer la date de la prochaine séance plénière en fonction de l’avancée des travaux des commissions.