août 13, 2020

La Première dame de Djibouti parraine une cérémonie de remise de diplôme.

La Première dame de Djibouti parraine une cérémonie de remise de diplôme.

 C’était ce matin, la première dame de la république et Présidente de l’Union Nationale des Femmes Djiboutienne madame Khadra Mahamoud Haid, a parrainé une cérémonie de remise de diplôme. Un événement accueilli avec la présence des membres du gouvernement et de nombreuses personnalités publiques et un parterre d’étudiants.

A son arrivée, la premier Dame a été accueilli par la Directrice de l’Ecole Choukri Abdillahi, et des élèves.

La présence hautement importante de la première Dame du pays donnait un écho plus large à l’engagement de celle qui, à la tête de l’Union Nationale des Femmes Djiboutiennes a toujours œuvrée depuis des années à l’amélioration de la condition féminine à Djibouti.

Cette année, toujours est-il que cette remise de diplômes traduisait cette année pour l'ISCAE une importance particulière. Elle marquait l’émergence de la première promotion, promotion Abdillahi Mouhoumed Abdillahi.

Cet événement qui marque le passage de la vie d’étudiant à la vie professionnelle, est le reflet d’une grande école, d’une vie associative très active, de relations internationales privilégiées.

Un instant solennel qui a été l’occasion de rendre hommage aux étudiants en fin de cursus, aux parents ainsi qu’à toutes les personnes participant de près ou de loin à la formation des cadres et dirigeants du monde de demain.

Cette journée s’est ouverte avec une lecture de Saint-Coran, suivi de l’hymne nationale mais aussi celui de l’Institut, le tout accompagné de chants et poème.

Choukri Abdillahi a dans son allocution remerciée la première Dame Kadra Mahamoud Haid a-t-elle fièrement rappelé est et restera au cœur de tous les combats touchant à l’émancipation des femmes et leur intégration pleine et entière dans tous les secteurs d’activités.

A son tour, le ministre de l’Enseignement Supérieur a souligné le parcours de ces jeunes diplômés qui peut être perçu comme une accumulation de prouesses à la fois humaines et techniques. Il y’a quelques années encore, a-t-il rappelé une telle entreprise pouvait paraître caduque…les temps ont changé.

 

MENFOP: ouverture d’échoppes dans les établissements scolaires

MENFOP: ouverture d’échoppes dans les établissements scolaires

Le proviseur du lycée d’Etat de Djibouti accompagné du directeur de l’Enseignement Fondamental par intérim, des conseillers techniques du ministère de l’Education, et de la chargée des Affaires Sociales de la mairie de Djibouti ont procédé jeudi 12 décembre 2019 à l’ouverture des échoppes dans les établissements scolaires.  

 L’objectif étant d’une part de contribuer à l’amélioration de la situation des femmes-vendeuses installées devant les établissements scolaires publics de la Ville de Djibouti et d’autre part à sécuriser l’hygiène de la nourriture vendue dans les établissements scolaires.

 Pour y arriver, des cabines en aluminium d’une dimension de 2,30 mètre de hauteur de 1.40 mètre de largeur pouvant accueillir deux vendeuses par structures sont mises en place dans les différents établissements scolaires de la ville à savoir: (i) le collège de Bouloas, (ii) le lycée d’Etat de Djibouti (ii) le lycée de Djibouti Annexe, (iv) le Lycée Technique de Gabode et (v) le Lycée de Gabode. En somme, plus d’une vingtaine d’échoppes sont construites et opérationnelles et vont accueillir 40 femmes vendeuses.

 Ce projet pilote de réorganisation des femmes vendeuses des beignets par la mise en place des échoppes à l’intérieur des établissements scolaire a été conjointement réalisé par la Mairie de la Ville de Djibouti et le Ministère de l’éducation Nationale et de la Formation Professionnelle en partenariat avec la Police Nationale et la banque East Africa Bank.

 Cet événement a vu la participation des adjoints au maire, du président de la Commune de Boulaos et des hauts responsables du MENFOP.

 La responsable des Affaires Sociales de la Mairie de Djibouti Mme Intissar Ibrahim Houssein a rappelé que ce projet vise à lutter contre l’insalubrité devant les établissements scolaires. Elle a aussi souligné que les bienfaits de la consommation des aliments propres et emballés pour les élèves.

 

Participation du ministre de l’Education Nationale et de la Formation Professionnelle  à la 40e conférence générale de l’UNESCO

Participation du ministre de l’Education Nationale et de la Formation Professionnelle à la 40e conférence générale de l’UNESCO

Son Excellence, le ministre de l’Education Nationale et de la Formation Professionnelle, à la tête d’une importante délégation de son département participe actuellement à la 40e Conférence générale de l’UNESCO qui se tient à Paris depuis hier mardi 13 novembre.

Il est accompagné du représentant du MENSUR ainsi que de la délégation permanente de la République de Djibouti auprès de l‘UNESCO composée de Son Excellence, l’Ambassadeur Ayeid Mousseid Yahya, du deuxième conseiller Mohamed Omar Djama et du conseiller culturel Farhan Ali Omar.

En marge du sommet, il a pu s’entretenir avec la Directrice générale de l’UNESCO et la ministre de la Culture de Singapour.

Le ministre a également prononcé une importante allocution où il a adressé les chaleureuses félicitations de la délégation djiboutienne pour l’élection du nouveau Président de la Conférence générale, tout comme il a salué le processus ambitieux de transformation stratégique, engagé par la Directrice générale, lors de sa prise de fonction en 2017.

Il a par ailleurs fait appel à la vigilance pour ne pas ébranler les fondations de l’UNESCO en introduisant des changements structurels qui risqueraient d’être contreproductifs.

A l’instar de ses pairs africains, il a insisté sur la nécessité de renforcer les programmes en faveur du Continent, notamment la question transversale « priorité Afrique« .

La République de Djibouti, a-t-il dit, s’est donné les moyens de traduire en actes les principes fondamentaux de l’UNESCO qui épousent parfaitement notre vision de l’offre éducative.

Il a ainsi mis en exergue les réalisations de son département, notamment :

- l’accès renforcé à l’éducation et l’égalité des chances, fruit d’une véritable vision humaniste du président de la République de Djibouti et la scolarisation  universelle et la  prise   en  charge  scolaire  des  enfants  de réfugiés faisant de la République de Djibouti une  référence  internationale,

- l’accent particulier mis sur les TIC, sur un nouveau concept d’école rurale, la généralisation progressive du préscolaire, la formation des enseignants, la politique de l’EFTP, la promotion  de   la  culture,   du   développement   personnel,  du civisme, sur des programmes éducatifs inscrits entre  contextualisation et ouverture au monde avec une intégration en cours des compétences de vie et du 21e siècle.

Il a enfin évoqué le projet transformateur du MENFOP accompagné par le Partenariat mondial de l’Education et la Banque mondiale qui cristallise les ambitions de son département pour le développement socio-économique de notre pays ainsi que les réalisations de la commission nationale intégrant les principes prônés par l’UNESCO.

 

SOMMET MONDIAL DE L’ÉDUCATION ÉQUILIBREE ET INCLUSIVE: le ministre de l’Education Nationale dirige les travaux d’organisation

SOMMET MONDIAL DE L’ÉDUCATION ÉQUILIBREE ET INCLUSIVE: le ministre de l’Education Nationale dirige les travaux d’organisation

Le ministre de l’Education Nationale et de la Formation Professionnelle, Moustapha Mohamed Mahamoud, a dirigé ce mardi 10 décembre 2019 les travaux de la première réunion de la commission d’organisation du 3ème Sommet mondial de l’Éducation Équilibrée et Inclusive prévu les 27, 28 et 29 janvier 2020 à Djibouti.

L’ensemble des membres de ladite commission dont notamment le directeur du protocole d’Etat, les hauts responsables de la Police Nationale, des représentants des ministères de la Santé, du Travail, de la Communication et de la Décentralisation ont tous pris part à cette rencontre qui a été l’occasion pour le ministre de lancer les préparatifs du Forum.

Cette présentation a ouvert la voie à des échanges tous azimuts qui ont permis d’aborder l’ensemble des aspects organisationnels de cette rencontre au sommet. Un accent particulier a été mis sur la synergie entre les différentes commissions qui devront travailler en étroite collaboration pour prévenir tous risques de couacs lors du sommet.

Le ministre a annoncé l’arrivée dans la semaine d’une équipe de la fondation pour l’éducation inclusive et équilibrée pour se coordonner avec la commission d’organisation du Sommet mondial. Une rencontre entre le staff de la Fondation et la commission permettra la mise en place d’un plan de travail concerté et cohérent dès la semaine prochaine

Participation du ministre de l’Education Nationale et de la Formation Professionnelle  à la 40e conférence générale de l’UNESCO

Participation du ministre de l’Education Nationale et de la Formation Professionnelle à la 40e conférence générale de l’UNESCO

Son Excellence, le ministre de l’Education Nationale et de la Formation Professionnelle, à la tête d’une importante délégation de son département participe actuellement à la 40e Conférence générale de l’UNESCO qui se tient à Paris depuis hier mardi 13 novembre.

Il est accompagné du représentant du MENSUR ainsi que de la délégation permanente de la République de Djibouti auprès de l‘UNESCO composée de Son Excellence, l’Ambassadeur Ayeid Mousseid Yahya, du deuxième conseiller Mohamed Omar Djama et du conseiller culturel Farhan Ali Omar.

En marge du sommet, il a pu s’entretenir avec la Directrice générale de l’UNESCO et la ministre de la Culture de Singapour.

Le ministre a également prononcé une importante allocution où il a adressé les chaleureuses félicitations de la délégation djiboutienne pour l’élection du nouveau Président de la Conférence générale, tout comme il a salué le processus ambitieux de transformation stratégique, engagé par la Directrice générale, lors de sa prise de fonction en 2017.

Il a par ailleurs fait appel à la vigilance pour ne pas ébranler les fondations de l’UNESCO en introduisant des changements structurels qui risqueraient d’être contreproductifs.

A l’instar de ses pairs africains, il a insisté sur la nécessité de renforcer les programmes en faveur du Continent, notamment la question transversale « priorité Afrique« .

La République de Djibouti, a-t-il dit, s’est donné les moyens de traduire en actes les principes fondamentaux de l’UNESCO qui épousent parfaitement notre vision de l’offre éducative.

Il a ainsi mis en exergue les réalisations de son département, notamment :

- l’accès renforcé à l’éducation et l’égalité des chances, fruit d’une véritable vision humaniste du président de la République de Djibouti et la scolarisation  universelle et la  prise   en  charge  scolaire  des  enfants  de réfugiés faisant de la République de Djibouti une  référence  internationale,

- l’accent particulier mis sur les TIC, sur un nouveau concept d’école rurale, la généralisation progressive du préscolaire, la formation des enseignants, la politique de l’EFTP, la promotion  de   la  culture,   du   développement   personnel,  du civisme, sur des programmes éducatifs inscrits entre  contextualisation et ouverture au monde avec une intégration en cours des compétences de vie et du 21e siècle.

Il a enfin évoqué le projet transformateur du MENFOP accompagné par le Partenariat mondial de l’Education et la Banque mondiale qui cristallise les ambitions de son département pour le développement socio-économique de notre pays ainsi que les réalisations de la commission nationale intégrant les principes prônés par l’UNESCO.

 

Le ministre de l’Education Nationale reçoit en audience le chef de mission de l’USAID

Le ministre de l’Education Nationale reçoit en audience le chef de mission de l’USAID

Le ministre de l’éducation nationale et de la formation professionnelle, Moustapha Mohamed Mahamoud a reçu en audience aujourd’hui, une forte délégation conduite par le chef de mission de l’USAID dans la région, Sean Jones.

L’ambassadeur des Etats Unis à Djibouti, Larry André et le représentant de l’USAID à Djibouti, Lloyd Jackson, ainsi que le Secrétaire général du MENFOP ont pris part à la rencontre.

L’occasion pour le ministre Moustapha Mohamed Mahamoud de souhaiter la bienvenue à la délégation américaine. Il a tout de suite dit son entière satisfaction du cadre de coopération très efficient entre l’USAID et le MENFOP. «  Nous souhaitons voir la coopération avec l’USAID et le reste des partenaires se renforcer le pour aider à améliorer l’employabilité des jeunes » a-t-il dit.

Le ministre a ensuite fait un état des lieux de l’école djiboutienne. Il a balayé large sur les différents projets en cours avec l’USAID et le reste des partenaires en vue de renforcer la qualité des enseignements et des apprentissages. Il a évoqué la nouvelle stratégie mise en place par le gouvernement  dans le cadre de l’ETFP qui est un levier majeur pour lutter contre le chômage et la précarité.

De son côté, le chef de mission de l’USAID, M. Sean Jones a assuré le ministre de la poursuite et le renforcement de la coopération entre l’USAID et le gouvernement djiboutien. Il a mis l’accent sur l’entière disponibilité et du soutien total de l’agence d’aide publique américaine au secteur de l’éducation.

« Nous continuerons d’investir dans le secteur de l’éducation et partant l’avenir des jeunes djiboutien » a-t-il déclaré, avant d’ajouter que «  le partenariat et les investissements américains couvriront le parcours des jeunes djiboutiens depuis l’école primaire jusqu’à la formation universitaire ou professionnelle afin de les aideront à entrer dans les clous de l’employabilité et accéder au marché du travail ».    

Le ministère de l'Education nationale lance la formation initiale de la promotion 2019/2020

Le ministère de l'Education nationale lance la formation initiale de la promotion 2019/2020

La salle amphithéâtre du Centre de formation des enseignants de l’enseignement fondamental a abrité aujourd’hui une importante cérémonie de lancement de la formation initiale de la promotion 2019/2020.

Le ministre de l’énergie et des ressources naturelles,  Yonis Ali Guédi, qui assure l’intérim du ministre de l’éducation nationale et de la formation professionnelle, et son collègue en charge du travail, M. Isman Ibrahim Robleh, ont parrainé la cérémonie à laquelle ont pris part les hauts cadres du MENFOP et l’ensemble des élèves professeurs qui entament leurs formation initiale.
Ce sont au total, quelques 525 élèves professeurs qui ont été reçus au concours de recrutement qui a vu plus de 2600 candidature. Ces élèves professeurs qui vont suivre des formations théoriques et des stages pratiques sur le terrain devront intégrer les établissements scolaires dès la rentrée prochaine.

Cette promotion exceptionnelle de 525 élèves professeurs est le fruit de la mise en œuvre d’une politique éducative inclusive et de qualité initiée par le président de la république, M. Ismail Omar Guelleh.  Il faut souligner que le cadre des enseignants a été revalorisé et unifié en vue de rehausser le système.

A noter que les effectifs renforcés de plus de 500 élèves professeurs répondent aux objectifs poursuivis par le MENFOP qui lance cette année le projet de transformation de l’école Djiboutienne. Il s’agit entre autres d’assurer les nouvelles disciplines comme l’enseignement de la langue anglaise dès la 3ème année, mais aussi les Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication et l’enseignement du préscolaire dès l’âge de 5 à 6 ans. Pour rappel, le cadre unique des professeurs mis en œuvre depuis deux ans est destiné à rehausser le niveau général des enseignants qui sont recrutés seulement avec un diplôme universitaire de licence et plus.