Signature d’une Convention de partenariat entre le MENFOP et les acteurs locaux de l'école

Signature d’une Convention de partenariat entre le MENFOP et les acteurs locaux de l'école

Sous le haut patronage, du ministre de l’éducation nationale et de la formation professionnelle, M. Moustapha Mohamed Mahamoud, le MENFOP a organisé ce matin une cérémonie de Signature de la convention de partenariat entre le MENFOP et les Acteurs locaux de l'école.

L’événement riche en couleur s’est déroulé dans la salle des fêtes et des congrès du palais du peuple en présence des membres du gouvernement, des élus locaux et de nombreuses personnalités publiques ainsi que de nombreux invités de marques tels que les représentants du corps diplomatiques et des représentants des organisations internationales.

Les cadres et les responsables du MENFOP ainsi que la communauté éducative étaient fortement mobilisés aux côtés organisations de la société civile, des associations des parents d'élèves. La cérémonie a débuté par la lecture de quelques versets du Saint Coran suivie de l’hymne nationale. Une animation musicale avec des poèmes, des chants et danses folkloriques a tenu en haleine la salle. Il faut dire que les troupes folkloriques des établissements scolaires ont su donner le change et se montrer à la hauteur de l’événement.

Puis, un reportage a retracé les contours de ce nouveau cadre partenarial entre le MENFOP et les Acteurs de l’école. Les tournées dans les trois communes de la capitale puis dans les régions de l’intérieur, les échanges et les recommandations issues de ces tournées ont été revisitées.

C’était d’ailleurs la raison d’être de ce cadre partenarial qui est une initiative ministérielle qui trouve ses origines et sa raison d'être dans les recommandations formulées lors des consultations et du colloque de 2016 sur l’amélioration de la qualité des enseignements- apprentissages.

Plus généralement, ce projet qui associe le MENFOP et la population civile s'inscrit dans la vision du président de la république qui a instauré une dynamique de développement participative basée sur le dialogue et la consultation avec la population djiboutienne dans son ensemble.

C’est le fin mot de l’intervention du ministre, M. Moustapha Mohamed Mahamoud, qui a rappelé le processus de transformation dans lequel le système éducatif est engagé pour renforcer la qualité de l’école. Un processus qui privilégie « les échanges, les concertations et la collaboration entre les différents acteurs de l’école » et qui fait fi de l’ancienne approche « essentiellement bureaucratique et verticale ». Il a rappelé la mise en place des réseaux d’associations de parents d’élèves et des réseaux des associations éducatives et la création du Comité Communal de l’Education ainsi que la révision du Comité Régional d’Education au niveau des régions.

 L’édile de la capitale, Fatouma Awaleh, la représentante de l’UNICEF, Melva Johnson, et le président de la Société civile ont tous réaffirmé leurs pleines adhésions à ce nouveau cadre de partenariat pour une plus forte collaboration et une plus large participation des acteurs locaux.

A l’issue des interventions officielles, le ministre et les élus locaux dont la maire de la capitale et les présidents des communes de la capitale et des régions ainsi que les réseaux des APE ont tous signé le document qui pose les bases de ce nouveau cadre de partenariat entre le MENFOP et les acteurs de l’école au service du rayonnement de l’école djiboutienne.