MENFOP: ouverture d’échoppes dans les établissements scolaires

MENFOP: ouverture d’échoppes dans les établissements scolaires

Le proviseur du lycée d’Etat de Djibouti accompagné du directeur de l’Enseignement Fondamental par intérim, des conseillers techniques du ministère de l’Education, et de la chargée des Affaires Sociales de la mairie de Djibouti ont procédé jeudi 12 décembre 2019 à l’ouverture des échoppes dans les établissements scolaires.  

 L’objectif étant d’une part de contribuer à l’amélioration de la situation des femmes-vendeuses installées devant les établissements scolaires publics de la Ville de Djibouti et d’autre part à sécuriser l’hygiène de la nourriture vendue dans les établissements scolaires.

 Pour y arriver, des cabines en aluminium d’une dimension de 2,30 mètre de hauteur de 1.40 mètre de largeur pouvant accueillir deux vendeuses par structures sont mises en place dans les différents établissements scolaires de la ville à savoir: (i) le collège de Bouloas, (ii) le lycée d’Etat de Djibouti (ii) le lycée de Djibouti Annexe, (iv) le Lycée Technique de Gabode et (v) le Lycée de Gabode. En somme, plus d’une vingtaine d’échoppes sont construites et opérationnelles et vont accueillir 40 femmes vendeuses.

 Ce projet pilote de réorganisation des femmes vendeuses des beignets par la mise en place des échoppes à l’intérieur des établissements scolaire a été conjointement réalisé par la Mairie de la Ville de Djibouti et le Ministère de l’éducation Nationale et de la Formation Professionnelle en partenariat avec la Police Nationale et la banque East Africa Bank.

 Cet événement a vu la participation des adjoints au maire, du président de la Commune de Boulaos et des hauts responsables du MENFOP.

 La responsable des Affaires Sociales de la Mairie de Djibouti Mme Intissar Ibrahim Houssein a rappelé que ce projet vise à lutter contre l’insalubrité devant les établissements scolaires. Elle a aussi souligné que les bienfaits de la consommation des aliments propres et emballés pour les élèves.