MENFOP: élaboration des brochures d’apprentissages

MENFOP: élaboration des brochures d’apprentissages

Le MENFOP vient d'élaborer des brochures d’apprentissages scolaires pour l’ensemble des écoliers des milieux ruraux.

Sachant qu’à cette occasion ce même programme d’enseignement scolaire est radiodiffusé à travers les ondes de la RTD à l’adresse de ces derniers.

Un recours considéré comme pragmatique et bien adapté en cette période actuelle de confinement prolongé du peuple sous fonds de menace sanitaire dû à la propagation du virus mortel de coronavirus.

Des livrets scolaires élaborés par des groupes des conseillers pédagogiques à distance sous la houlette des inspecteurs de l’éducation nationale au Centre d’Informations et de Productions de l’Education Nation plus connu sous son sigle CRIPEN.

Notons que les professionnels de l’appui pédagogique de chaque région de l'intérieur du pays, avaient travaillé sur un niveau donné.

Et ce dans le but de permettre aux apprenants ciblés de mieux boucler leurs programmes d’enseignements éducatifs des différents niveaux à l’arrêt depuis la fermeture de leur école de base.

C’est dans cette optique que les premiers éléments des documents de ce genre ont été fournir aux écoles rurales.

Concernant la région d’Ali-Sabieh, le lancement de la livraison des livrets scolaires a eu lieu à l’école rurale intégrée de Doudoub-Allaleh sise à dix kilomètres du chef-lieu à quelques encablures de la RN1 dans le secteur du Grand-Barra.

La cérémonie de lancement de la remise des documents pédagogiques aux écoliers a vu la participation du préfet de la région, Moussa Aden Miganeh, du président du conseil régional, Omar Ahmed Waïss, de l’inspecteur de l’éducation nationale dans la région, Ahmed Hamadou Ibrahim, des conseillers pédagogiques, et des nombreux parents d’élèves. Les responsables de la région ont particulièrement honoré de leur présence à cet événement de distribution des fascicules de rattrapage ou d’achèvement de programmes scolaires.

Et surtout sans délaisser de côté les apprenants des écoles rurales intégrées de l’ensemble du pays. Pour sa part, l’inspecteur Ahmed Hamadou Ibrahim a rappelé que les directeurs de ces établissements de brousse sont à leur poste et assurent les repas de la cantine scolaire depuis le 12 avril dernier. Et ce à la demande catégorique du ministre du MENFOP, Moustapha Mohamed Mohamoud. La cantine scolaire est utilisée comme un appât afin de maintenir le contact des écoliers avec leur milieu d’apprentissages. Durant trois semaines de suite les élèves travailleront sur les compétences essentielles en français et en mathématiques.

A cet effet, des moniteurs d’un certain niveau scolaire relevé et originaires des localités rurales sont recrutés pour épauler les directeurs chargés de ces écoles dans cette tâche.