Le ministre de l'Education participe à la Conférence sur l’accélération des apprentissages en Egypte.

Le ministre de l'Education participe à la Conférence sur l’accélération des apprentissages en Egypte.

Une délégation djiboutienne conduite par le ministre de l’Education Nationale et de la Formation Professionnelle, Moustapha Mohamed Mahamoud s’est rendue au Caire pour participer à la Conférence sur l’accélération des apprentissages qui s’est tenue en Egypte, le 13 et 14 février 2020.

Au total, quinze pays de la région MENA « Middle East and North Africa » et de l’Afrique étaient représentés.

La journée d’ouverture du forum a été animée par des projections, de présentations et de panels rassemblant notamment des ministres, des hauts cadres de ministères de l’Education, des experts en éducation et technologies de l’information et de la communication (TIC). Différents domaines de l’éducation ont été analysés avec notamment la question de l’accélération des apprentissages et les défis auxquels sont confrontés les pays.

La réforme éducative égyptienne et ses différentes composantes a fait l’objet d’une présentation par le Ministre de l’éducation égyptienne, puis d’un panel suivi d’interactions avec des parents d’élèves qui ont fait part de leur feed-back et de leur inquiétudes.

A son tour, le ministre de l’Education nationale djiboutien a mis en exergue le capital humain que la république de Djibouti considère être comme étant sa première richesse.

Il a présenté un bref aperçu des fondements et des réalisations du système éducatif djiboutien depuis les Etats Généraux de l’Education. « Le modèle égyptien nous réconforte dans nos choix», a-t-il poursuivi, dans la mesure où le MENFOP se retrouve dans le même processus et la même dynamique impulsée par le Président de la République notamment en matière de TIC, d’élaboration de programmes et de manuels djiboutiens, de développement professionnel des enseignants. Il s’est par ailleurs dit ouvert à toute collaboration avec ses pairs africains et de la région MENA dans la mesure où les centres d’intérêt et les défis sont communs