Le ministère de l'Education fait le bilan sur la formation en transport et logistique.

Le ministère de l'Education fait le bilan sur la formation en transport et logistique.

Le ministre de l’éducation nationale et de la formation professionnelle, Moustapha Mohamed Mahamoud a dirigé les travaux d’une réunion bilan sur la formation en transport et logistique dans le cadre du projet MENFOP-PAM, financé par l’USAID.

Le Secrétaire général, le Directeur général et les hauts responsables de l’ETFP mais aussi les experts-formateurs de l’entreprise AFTRAL, spécialisée dans la formation en transport et logistique, ont pris part à cette rencontre.

L’inspecteur disciplinaire dans les métiers du tertiaires, M. Ahmed a fait le bilan des quatre de formation dispensée aux enseignants de la filière transports et logistique. Il a expliqué que trois sessions de formations ont été organisées sur trois sites différents, les règles douanières d’abord qui ont été enseignées au Centre sectoriel de Balbala, la conduite des engins de manutention au LIC et enfin la conduite de poids lourds qui s’est déroulée sur le terrain du défilé militaire du 27 Juin.

 La présentation de l’inspecteur a été complétée par un représentant d’AFTRAL qui est longuement revenu sur les activités réalisées durant cette formation. Il a indiqué que l’objectif visé était de rendre les enseignants de plus en plus autonomes afin qu’ils puissent assurer les cours devant leurs élèves. Aussi, la formation sur les charriots élévateurs, qui demande une maitrise parfaite de la manipulation tout en respectant les règles de sécurité, permet la manutention et le stockage des marchandises des entreprises, a-t-il précisé. Les enseignants ont acquis les techniques de manipulation des charriots élévateurs et peuvent aujourd’hui les transmettre à leurs apprenants.

Par ailleurs, la conduite de poids-lourds, qui sont de gros gabarits et requièrent une parfaite maitrise dans la manœuvre, a été un autre moment important de formation. Des règles de sécurité très strictes sont à respecter pour ne pas mettre en danger les usagers de la route et tout cela a été bien acquis lors de cette formation de formateurs. Les douanes et la gestion des transports routiers ont été un autre temps forts de la formation. Les enseignants et les élèves devraient gagner la compétence et la capacité de répondre à un appel d’offres par un transitaire portuaire et d’identifier tous les éléments de la chaine transport.   

Après une présentation sur sa société qui est le leader européen de la formation en logistique et transports, il a largement évoqué les prévisions du projet à son échéance à la date du 31 Aout 2020.

Ces présentations ont alimentés les échanges entre le ministre, les hauts cadres de la formation professionnelle ainsi que les experts d’AFTRAL sur les meilleures dispositions à prendre pour tirer le meilleur de ce projet. Il a été question notamment de renforcement des supports pédagogiques, mais aussi des équipements et des outils indispensables au nouveau centre sectoriel de transports et de logistique de Balbala.

Le ministre, M. Moustapha Mohamed Mahamoud a enfin donné des orientations et des directives aux responsables de la formation professionnelle et étudié avec les représentants d’AFTRAL les voies et moyens de poursuivre cette coopération fructueuse. Des engagements réciproques ont été pris pour faire à profit ce début réussi d’une belle coopération.