Le MENFOP et les responsables de la Banque Mondiale lancent le projet transformateur de l’école djiboutienne.

Le MENFOP  et les responsables de la Banque Mondiale lancent le projet transformateur de l’école djiboutienne.

Le ministre de l’Education Nationale et de la Formation Professionnelle, M. Moustapha Mohamed Mahamoud a reçu ce jeudi 7 novembre, une délégation de la Banque Mondiale conduite par M. Andreas Blom, le responsable de l’éducation et de la formation dans la région du moyen orient et de l’Afrique du Nord.
La rencontre qui s’est déroulée en présence des directeurs généraux de l’enseignement, de l’administration et du CRIPEN, MM. Abdi Dirir Guirreh, Salah Alwan Isse, et M. Said Nour Hassan, a été l’occasion pour lancer officiellement le projet transformateur de l’école djiboutienne.
Après un mot de bienvenue, le ministre, M. Moustapha Mohamed Mahamoud, a longuement exposé le cadre de la mise en œuvre du nouveau projet transformateur du système éducatif financé par le groupe de la Banque mondiale.
L’occasion pour lui de mettre l’accent sur ce nouveau projet-programme très ambitieux et doté d’une enveloppe assez conséquente de 28 Millions de Dollars US, qui est bâti sur quatre leviers stratégiques conformément au Plan d’Action de l’Education pour la période 2017-2019. Il s’agit notamment de la qualité, l’inclusion, l’enseignement préscolaire et enfin le pilotage et la bonne gouvernance du système éducatif.
Le ministre a expliqué que des stratégies et des résultats sont attendus dans chacune des activités prévues au sein de chacun de ces axes d’intervention. Par exemple, la qualité comprend d’abord le développement professionnel des personnels pédagogiques, mais aussi l’usage renforcé du numérique ainsi que un suivi et évaluation accrus des résultats des élèves.
M. Andreas Blom, le responsable de la délégation de la Banque Mondiale a souligné l’impact de ce projet qui va redresser de manière conséquente la qualité de l’enseignement-apprentissage et mettre en valeur le capital humain pour soutenir le développement économique.
Enfin, le ministre et le responsable de la délégation de la Banque Mondiale ont ordonné à leurs équipes de lancer les activités prévues dans le cadre du projet de transformation de l’école djiboutienne.