L’OIM signe un accord de partenariat avec l’université de Djibouti

L’Organisation internationale pour les migrations à Djibouti a signé un accord de partenariat avec l’université de Djibouti pour la mise en place d’un espace créatif à l’attention des jeunes et des migrants rapatriés.

La cheffe de mission de l’OIM à Djibouti Mme Lalini Veerassamy a expliqué l’importance que revêt cet accord de partenariat avec l’université de Djibouti et l’OIM, qui est la première du genre.

L’initiative spatiale créative aborde les défis de la réintégration en apportant l’espoir d’un moyen de subsistance viable pour le retour des migrants et en soutenant le développement communautaire.

Bien qu’à leur retour, les migrants sont souvent confrontés à des difficultés dans leur pays d’origine, comme le manque d’emploi et de possibilité de formation, l’initiative spatiale créative fournira à ces migrants, à la communauté locale et les étudiants de l’université des opportunités précieuses grâce à ses espaces ouverts collaboratif qui est un endroit pour apprendre, créer, encadrer et inventer.

Il peut également être une mesure préventive pour le retour des migrants y compris les jeunes vulnérables et fournir un environnement sûr où ils peuvent construire leurs compétences et l’expérience d’un cycle d’imagination de conception de prototypage, de réflexion et d’itération comme leurs idées à la vie.

Ainsi les jeunes djiboutiens et les rapatriés migrants pourront recevoir une formation avec l’accès à des équipements de pointe.