février 22, 2020

Retour du Président Guelleh au pays

Retour du Président Guelleh au pays

Le Président de la République, Son Excellence Ismail Omar Guelleh, a regagné ce jeudi, en début de soirée, le pays à l’issue d’un séjour de travail en France où, aux côtés d’une trentaine d’autres Chefs d’Etat et de Gouvernement issus de tous les Continents, il a prit part aux travaux du 2ème Forum de Paris sur la Paix.

La participation du Président djiboutien au 2ème Forum de Paris sur la Paix a été marquée par l’intervention qu’il fit au sein du Panel sur le multilatéralisme de cette rencontre.

Dans cette allocution, le Chef de l’Etat djiboutien a surtout réitéré l’attachement de notre pays aux valeurs du multilatéralisme et plaidé en faveur d’une plus grande représentativité des petits Etats dans le système des nations unies.

« Sur les 193 Etats que comptent l’ONU, 105 sont des petits Etats », a déclaré le Chef de l’Etat djiboutien qui, a demandé en conséquence que « le cadre multilatéral de l’ONU se soucie de cette représentativité et donne une tribune aux petits Etats ».

Dans cette prise de parole, le Président de la République a évoqué aussi le fait que Djibouti est « candidat à un siège non permanent du Conseil de Sécurité ».

A ce propos, il a fait observer combien une probable élection de notre pays à cet hémicycle serait perçue comme l’insigne marque d’un renouveau du système des Nations Unies qui, serait désormais plus enclin à entériner un processus de plus grande représentativité des petits pays.

Créé à la foulée de la commémoration du 100ème anniversaire de l’Armistice de la 1ère Guerre Mondiale, le Forum de Paris sur la Paix a valeur de haut lieu d’échanges et d’expertises sur les modalités d’approches, de traitement et de gestion des problématiques les plus en vue dans le monde.

Son ouverture, aux côtés des Etats, aux sociétés civiles, aux ONGs et aux agences internationales est la marque de son attachement à faire dériver le règlement des principaux défis de la planète à travers un cadre multilatéral, gage de solutions justes, équitables et durables.

Son ambition consiste à mettre sur pied des modalités de gouvernance pour venir à bout des problématiques les plus en vue dans le monde actuel et, relatives notamment à la prévention et au règlement des conflits, à la réalisation d’économies inclusives, à la protection de l’environnement, à l’usage à bon escient des nouvelles technologies de l’information…..

 

Le président Guelleh participe à un panel de discussions

Le président Guelleh participe à un panel de discussions

En marge de l’ouverture de ce forum sur la paix les chefs d’états et de gouvernement ainsi que les personnalités ont animés plusieurs réunion ou discussions de panelistes.

Ces derniers étaient interrogés par les représentants des fondations, des intellectuels et les représentants des nations unies.

Généralement,  les questions ont porté sur le multilatéralisme, a savoir la préservation de la paix, la sécurité et aussi trouver des solutions aux différentes crises qui affectent le monde d’aujourd’hui.

En répondant aux interrogations des panélistes, le président de la république Ismail Omar Guelleh a accordé beaucoup d’importances à la question concernant le multilatéralisme.

Il a insisté sur le fait que la société civile soit associée à la prise de décisions qui doivent être pris d’une manière multilatérale et non pas dans le seul cadre des autorités gouvernementales.

 

Arrivée du président Guelleh à Paris pour participer au 2ème Forum de Paris sur la Paix

Arrivée du président Guelleh à Paris pour participer au 2ème Forum de Paris sur la Paix

Après avoir quitté le pays hier en fin de matinée, le président de la République Ismail Omar Guelleh, est arrivée à Paris, la capitale française où, à l’invitation de son homologue français, Emmanuel Macron, il prendra part aux côtés d’une trentaine d’autres chefs d’Etat et de gouvernement issus de tous les continents, au 2ème Forum de Paris sur la Paix.

A son arrivée, le président Guelleh a été accueilli par l'ambassadeur de Djibouti en France en présence du ministre de l'Education, de personnalités djiboutiennes et diplomates en poste à Paris.

Crée à l'occasion du centenaire de l'armistice, le Forum de la Paix est à sa deuxième édition et s’inscrit dans la dynamique, pour réaffirmer l’importance du multilatéralisme et de l’action collective.

Outre sa participation au forum, le président de la République mettra à profit son  déplacement en France pour sensibiliser les milieux d’affaires français sur les opportunités d’investissement à Djibouti.

Une importante délégation comprenant le ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération Internationale, Mahamoud Ali Youssouf, a accompagné le chef de l’Etat à Paris.

Après son arrivée à Paris pour prendre part au 2ème Forum de Paris sur la Paix, le président de la République à l’instar de ses homologues chefs d’Etat et de gouvernement africains a été convié à un diner organisé par le président français Macron à l’Elysée.

Un diner qui a permis de renforcer les liens entre les différents pays participants à ce forum sur la paix et de débattre également des différents points qui seront à l’ordre du jour de ce 2ème Forum de Paris sur la Paix.

En effet cette seconde édition reprend les trois axes qui ont fait le succès du premier Forum  à savoir : encourager la coopération internationale et l’action collective pour un monde en paix; présenter, discuter et faire avancer les solutions concrètes et innovantes. Son ambition est de  renforcer, ou créer de nouvelles règles, normes et bonnes pratiques.

Crée en 2018, à la foulée de la commémoration du centenaire de l’Armistice de la 1ère Guerre Mondiale, le Forum de Paris sur la Paix a valeur de tribune internationale dédiée à la mise sur pied d’approches, source de règlement durable, aux problématiques de plus en plus complexes à l’ordre du jour dans le monde.

 

Forum sur la paix: Le chef de l'Etat prend part au Forum sur la paix à Paris

Forum sur la paix: Le chef de l'Etat prend part au Forum sur la paix à Paris

Emmanuel Macron a lancé la deuxième édition du Forum sur la paix, organisé à Paris et rassemblant une trentaine de dirigeants internationaux dont le président de la république Ismaël Omar Guelleh à la Grande Halle de La Villette.

Le coup d'envoi de la deuxième édition de ce forum a été donné par le président français devant une trentaine de chefs d'État et de gouvernement.

Changement climatique, inégalités, désinformation, cybercriminalité. Face à tous ces défis, le Forum, dont la création avait coïncidé en 2018 avec le Centenaire de la fin de la Grande guerre, ambitionne d'être un relais d'actions concrètes et de "bonnes pratiques".

Le président français a insisté également sur le rôle de l'Afrique. Si le continent "a longtemps été un objet du multilatéralisme", il est "en train d'en devenir un sujet", a estimé le chef de l'État.

Selon lui, ce Forum sur la paix, qui s'ajoute à de nombreuses autres réunions internationales, est utile car il réunit des États, des ONG, des acteurs de la société civile et des entreprises, seule réponse d'après lui aux nouveaux défis, démographique, climatique et technologique.

Pour faire face aux défis d’organisation du monde et dans un contexte difficile pour le multilatéralisme, le Forum de Paris sur la Paix continue à mobiliser et à rassembler tous les acteurs engagés. Il agit comme incubateur pour faire avancer les projets et lancer des initiatives nouvelles.
Comment ? En offrant des solutions concrètes autour de la paix et de la sécurité, du développement, de l’environnement, des nouvelles technologies, de l’économie inclusive ou de la culture et de l’éducation.

Le Forum de Paris sur la Paix s’inscrit dans la dynamique initiée par le président Macron, pour réaffirmer l’importance du multilatéralisme et de l’action collective. Cette seconde édition reprend les 3 axes qui ont fait le succès du premier Forum.

Les objectifs : encourager la coopération internationale et l’action collective pour un monde en paix, Les moyens : présenter, discuter et faire avancer les solutions concrètes et innovantes, Les ambitions : renforcer, repenser ou créer de nouvelles règles, normes et bonnes pratiques.

 

 

 

 

 

 

Départ du Président de la République à destination de la France.

Départ du Président de la République à destination de la France.

Le Président de la République, Ismail Omar Guelleh, a quitté ce lundi, en fin de matinée, le pays à destination de la ville de Paris, la capitale française où, à l’invitation de son homologue français, M Emmanuel Macron, il prendra part du 11 au 13 Novembre 2019, aux côtés d’une trentaine d’autres Chefs d’Etat et de Gouvernement issus de tous les continents, au deuxième Forum de Paris sur la Paix.
Crée en 2018, à la foulée de la commémoration du centenaire de l’Armistice de la 1ère Guerre Mondiale, le Forum de Paris sur la Paix a valeur de tribune internationale dédiée à la mise sur pied d’approches, source de règlement durable, aux problématiques de plus en plus complexes à l’ordre du jour dans le monde.
Son ambition est de servir de laboratoire d’idées et d’expertises à la disposition des sociétés du monde afin que, ces dernières appréhendent avec sérénité, clairvoyance et responsabilité, les défis majeurs qui se posent à elles.
Son intérêt aux thématiques que sont la paix et la sécurité, l’environnement ou les voies et moyens de créer une économie inclusive, est loin d’être un fruit du hasard.
Cet intérêt, c’est sa marque à déchoir son énergie et créativité à la réalisation de solutions viables et pérennes au règlement des problématiques transcontinentales qui interpellent les sociétés d’aujourd’hui.
Sous l’égide de son 1er Magistrat, Son Excellence Ismail Omar Guelleh, la République de Djibouti a un profil de pays largement en phase avec l’esprit et les préoccupations du Forum de Paris sur la Paix.
Havre de paix dans une région souvent mouvementée, notre pays a vocation à partager au sein du second Forum de Paris sur la Paix son importante expertise et savoir faire relatifs à la préservation et à la promotion de la stabilité et de la cohésion.
Adepte aussi de l’économie inclusive, l’apport de notre pays dans ce volet des débats reposera essentiellement sur l’exposé de sa politique visant à étendre les activités économiques et commerciales à toutes ses régions de l’intérieur.
Comme à l’accoutumée, le Président de la République mettra à profit son déplacement en France pour sensibiliser les milieux d’affaires français sur les opportunités d’investissement à Djibouti.
Une importante délégation comprenant notamment le Ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, M Mahamoud Ali Youssouf, accompagne le Chef de l’Etat, Son Excellence Ismail Omar Guelleh, à Paris, en France.