juillet 04, 2020

 Le président Guelleh s'entretient avec le président de la Commission européenne.

 Le président Guelleh s'entretient avec le président de la Commission européenne.

 Le chef de l'Etat, Ismaël Omar Guelleh a reçu hier dans sa résidence d'Addis Abeba, le Président de la Commission Européenne r Charles Michel dans le cadre d'une visite de courtoisie. 

Cette rencontre a permis d'ouvrir les discussions sur les voies et les moyens de promouvoir et développer davantage les relations d’amitié et de coopération entre la république de Djibouti et l’Union européenne et l’état d’avancement des principaux dossiers autour desquels les deux parties entretiennent une collaboration fructueuse.

 Ont pris part à cette rencontre, le chef de la diplomatie Mahamoud Ali Youssouf, l'ambassadeur de Djibouti aux Etats-Unis et représentant aux Nations-Unis Mohamed-Ziad Doualeh et l'ambassadeur de Djibouti à Addis Abeba Mohamed Idriss Farah.

UA: le chef d'Etat djiboutien participe au 33ème Sommet de l'Union africaine.

UA: le chef d'Etat djiboutien participe au 33ème Sommet de l'Union africaine.

Les Travaux du 33ème sommet de l’Union africaine se sont ouverts à Addis Abeba ce dimanche en présences des chef d'Etats du continent africain dont le président de Djibouti Ismail Omar Guelleh.

Un sommet qui porte au cœur des discussions la problématique des conflits armés sur le continent africain dont le chaos  libyen, le désastre du Sahel mais aussi la crise politique du Sud Soudan et parmi tant d'autres endroits.

Dans la perspective de remédier à ces problèmes, le thème choisis a été cette année celui de "Faire taire les armes" et créer des conditions propices au développement de l’Afrique.

Un thème audacieux et noble mais qui reflète une volonté commune pour un continent exempte de conflits, à faire de la paix une réalité pour tous les peuples et à débarrasser le continent des guerres, des conflits civils, des catastrophes humanitaires et des conflits violents et de prévenir le génocide.

Il convient de rappeler que cette thématique est une autre mesure importante visant à mettre fin aux conflits en Afrique qui a été prise en 2013 lorsque l’Union africaine célébrait son cinquième anniversaire, les chefs d’État et de gouvernement ont adopté un plan d’action et fixé l’objectif de faire taire les armes d’ici à 2020.

L'autre question abordé, lors de ce 33ème sommet, a été la mise en œuvre progressive d’intenses négociations la Zone de libre-échange continentale connue sous l’acronyme la Zleca.

Plusieurs chefs d'Etats et hauts cadres de l'Union africaine se sont attardé dans leurs allocutions sur la Zone de libre échange continentale africaine (ZLECA), estimant qu’il s’agit d’un projet de portée stratégique qui interpelle tout le continent et exige des pays africains la maîtrise de tous les aspects de cet ambitieux projet.

Ils ont convenu ainsi que la paix et la stabilité sont essentielles si l'Afrique veut voir des avantages tangibles à la mise en œuvre de l'accord prévoyant la création de la zone de libre-échange continentale africaine.

Egalement lors de cette 33ème sommet de l'Union africaine, il a aussi été l’occasion pour le président en exercice, l’Égyptien Abdel Fattah al-Sissi, de passer le témoin à son successeur, le Sud-Africain Cyril Ramaphosa qui a pris les rennes de cette noble institution panafricaine pour cette année de 2020.

Le président Guelleh participe au 29e sommet du Forum des chefs d’État et de gouvernement du MAEP

Le président Guelleh participe au 29e sommet du Forum des chefs d’État et de gouvernement du MAEP

En marge de ce 33ème sommet de l'Union Africaine, le président de la République son excellence Ismail Omar a pris part au 29ème sommet du Forum des chefs d’État et de gouvernement du MAEP qui s’est ouvert Aujourd’hui en début d’après-midi à Addis-Abeba.
Le Forum était présidé par le président du Tchad, Mr Idriss Debi qui a présenté son bilan durant sa présidence à la tête du MAEP puis il a félicité les États membres pour leur soutien continu par des contributions et leur volonté de participer aux processus du MAEP.
Le discours des officiels a porté vers l’état des économies africaines et le renforcement de la démocratie et de la gouvernance et la gestion économiques, le développement socio-économique, tout cela dans une coopération sud-sud, et développer une approche novatrice conçue et mise en œuvre par les Africains pour l’Afrique.
Les questions à l'ordre du jour ont porté d’abord sur la remise du rapport sur l’héritage de l’ancien président du forum du MAEP qui était le président du Kenya Mr Uhuru Kenyatta, l’adhésion du Seychelles et du Zimbabwe, et la fin du mandat du Président Tchadien laissant la présidence  de cette noble institution au président de l'Afrique du Sud pour un mandat de deux et enfin l’élection d'une nouvelle troïka.
La république de Djibouti a présenté son rapport qui a porté  sur la décentralisation financière ou comment les collectivités territoriales sont autonomes économiquement et financièrement.
Véritable moteur du changement pour l'Afrique, et rapprocher les Africains vers un idéal commun, le mécanisme africain d'évaluation par les pairs connus de ces acronymes le MAEP est un dispositif de contrôle réciproque visant à favoriser la bonne gouvernance en Afrique. Il s'agit d'un instrument établi d'un commun accord, auquel les États Membres de l'Union africaine (UA) adhèrent volontairement.

Le président Ismail Omar Guelleh a présidé le Conseil de paix et de sécurité de l'Union africaine

Le président Ismail Omar Guelleh a présidé le Conseil de paix et de sécurité de l'Union africaine

En marge du 33ème sommet de l'Union africaine, le président de Djibouti Ismail Omar Guelleh a présidé le Conseil de paix et de sécurité .

La situation libyenne et la crise du Sahel ont été au centre des discussions.

Le Sahel qui cristallise aujourd’hui les enjeux à la fois sécuritaires, écologiques et démographiques internationaux, l’une des plus vulnérables au monde.

Le Secrétaire Général des Nations-Unis Antonio Guterres, le président de la Commission de l'Union Africaine Moussa Faki, le président de l’Égypte et président de l'Union Africaine, le commissaire à la Paix et Sécurité Smail Shergui, des présidents africains et diplomates tous concernés par la question Libyenne et la question du Sahel.

Cela traduit de la détermination des africains à prendre l’initiative de déterminer son destin et de relever les défis de la paix, de la démocratie et de la sécurité.
Les chefs d'État et de gouvernement se sont engagés à lutter contre le fléau des conflits et à y mettre fin, car ils constituent le principal obstacle au développement socio-économique du continent.

Le chef de l'Etat djiboutien a prononcé un important  discours sur la sécurité lors de l'ouverture des travaux du conseil Paix et la Sécurité de l'Union Africaine.

Le président Guelleh reçoit les lettres de créance du premier ambassadeur du Kenya.

Le président Guelleh reçoit les lettres de créance du premier ambassadeur du Kenya.

Le Président de la république, Ismail Omar Guelleh, a reçu ce matin au palais présidentiel, les lettres de créance du nouvel et premier ambassadeur du Kenya résident  à Djibouti M. John Mwangemi.
Dans une allocution faite à cette occasion, le nouveau chef de la représentation diplomatique kenyane à Djibouti M. John Mwangemi a transmis au président Guelleh les salutations et les meilleurs vœux du nouvel an de son frère et ami, le président Uhuru Kenyatta.

Il a déclaré que les relations de longue date et étroites entre Djibouti et le Kenya ont été caractérisées par un lien d'amitié commun, un respect mutuel et une foi inébranlable dans l'avenir du continent.

‘’ Nous partageons une vision commune d'une Afrique unie, avec un engagement commun à œuvrer pour bâtir une Afrique libre, sécurisée et prospère pour tous nos citoyens et les futures générations", a déclaré l'ambassadeur’’ a-t-il ajouté.

L'ambassadeur a évoqué notamment la visite officielle du chef d’Etat au Kenya en 2018, qui témoigne de la volonté du président Ismail Omar Guelleh et du président Uhuru kenyatta d’évoluer les relations de coopération entre les deux pays.

Par ailleurs, l'ouverture de l'ambassade du Kenya à Djibouti témoigne de l'importance accordée à l'intégration régionale, à la promotion de la paix et de la sécurité et à l'établissement de partenariats mutuellement bénéfiques.

‘’Je suis honoré et privilégié d'être le premier ambassadeur du Kenya auprès de la grande république de Djibouti. À cette fin, je promets de travailler sans relâche en collaboration avec votre gouvernement afin de garantir la mise en œuvre des accords et des protocoles d'accord signés lors de la visite de votre excellence’’ a-t-il exprimé.

De son côté, le président  de la république Ismail Omar Guelleh a souhaité la bienvenue au nouveau Ambassadeur du Kenya à Djibouti, affirmant que sera soutenu au cours de sa mission.