juillet 04, 2020

Le président Ismail Omar Guelleh lance officiellement la cinématographie à Djibouti.

Le président Ismail Omar Guelleh lance officiellement la cinématographie à Djibouti.

C’est sous l’égide du chef de l’Etat que s’est tenue ce matin la cérémonie officielle de la cinématographie. Cette journée organisée par le ministère des Biens Waqfs  a servi de tremplin pour le lancement du cinéma, le 7ème art dans le paysage de l’Art Djiboutien, lui offrir la place prépondérante qui lui revient, quitte à même insuffler, une industrie cinématographique pour donner mettre en valeur les richesses culturelles et touristique du pays.

A son arrivé, le numéro un de la république Ismail Omar Guelleh, accompagné de la Première dame Khadra Mahamoud Haid, a été accueilli par le Premier ministre Abdoulkader Kamil Mohamed et le ministre des Biens WAQF Moumin Hassan Barreh dans une ambiance de dance folklorique, une fois à l’intérieur ils ont visité quelques œuvres d’arts qui étaient exposés.

Une fois à l’intérieur de la grande salle, le président et la première dame ont eu un standing ovation dans le sanctuaire du peuple par le peuple.

Cette célébration majestueuse et prometteuse pour le lancement de la cinématographie a rassemblée outre les outres membres du gouvernement une assemblée nombreuse composée de députés, professionnels du cinéma et du monde des médias, du théâtre mais aussi des fans du cinéma et des intellectuels tel que le professeur Abdi Samatar, directeur du département de géographie de l'Université du Minnesota, l’écrivain de renommé internationale Nurudin Farah qui est à Djibouti pour l’adaptation de son œuvre «From a Crooked Rib» au cinéma, un tournage qui aura lieu à Djibouti .

Cette journée a débuté avec une lecture du Saint Coran, suivi de l’Hymne nationale fut animée par des chants traditionnels accompagnés de Dance Afar, Arabe et Somali portant tout hauts les couleurs de la diversité culturelle Djiboutienne, symbole et véritable étendard de l’unité.

Elle fut pour le publique une promesse de voyage au gré de chants, danses, musiques et poésies traditionnels mais aussi des sketchs sur le cinéma et la place de la femme dans une dualité  tradition et modernité.

Le chef de l'Etat a fait un discours  lors d la cérémonie officielle de la cinématographie où Il a souligné que le cinéma est un vecteur qui porte en lui l'histoire de la tradition et la culture de tout un pays.

TOURNEE PRESIDENTIELLE/DIKHIL : Rencontre placée sous le signe de la franchise

TOURNEE PRESIDENTIELLE/DIKHIL : Rencontre placée sous le signe de la franchise

La rencontre hier entre le Président de la République et les notables de Dikhil s’inscrit dans le cadre du programme de tournées que le Chef de l’Etat a décidé en vue d’accéder à une évaluation critique des politiques et projets entérinés dans les régions de l’intérieur. Rencontre donc placée sous le signe de la franchise, les échanges entre le Président Ismail Omar Guelleh et les responsables investis de l’autorité traditionnelle de la Région de Dikhil ont donné lieu à des débats fructueux où, tous les secteurs d’activités, tous les projets entérinés dans cette localité ont été évoqué dans la transparence. A ce propos, si les discussions ont fait état de progrès considérables à Dikhil dans les domaines précis de l’Education, de la Santé et du développement économique, les notables ont relayé une série nouvelle de doléances. Le renforcement des dispositions en termes de logements sociaux, la création d’une université et la mise sur pied d’un service de protection civile constituent les plus en vue des réalisations avec lesquelles, de l’aveu des notables de cette région, la localité de Dikhil souhaiterait nouer. L’amélioration des conditions des personnes âgées, notamment par le biais d’une revue à la hausse des pensions des retraités de cette région, fit également un autre versant des requêtes soumises. 2 Le Président de la République a enregistré chacune de ces doléances et donné instructions à ses collaborateurs afin qu’ils apportent des solutions pérennes aux problématiques évoquées. Il ordonna par ailleurs une concession rapide d’appuis au profit d’As-Eyla, « localité ayant un fort potentiel économique, notamment agricole et par voie de conséquence dotée d’un haut profil pour relever le défi lié à une autonomie alimentaire pour l’ensemble de la région de Dikhil. ». Quant au fin mot de son intervention, il le dédia au rappel de la corrélation indispensable entre préservation des acquis phares de notre indépendance dont, l’unité, la cohésion et la préservation de la paix et le renforcement de notre développement économique. « Sans la solidarité, l’entente et la communion de cœur et d’esprit entre les différentes composantes de notre peuple, nous accéderons jamais au développement légitime auquel nous aspirons », a prévenu le Chef de l’Etat. Cette assise eut lieu à l’issue d’un déjeuner que la Préfecture de Dikhil a offert aujourd’hui en l’honneur du Président de la République et de la délégation l’accompagnant dans cette région.

Le président de la république en tournée dans les régions de l'intérieur

Le président de la république en tournée dans les régions de l'intérieur

Le Président de la République, Son Excellence Ismail Omar Guelleh, effectuera
dans l’actuel mois de février et en mars prochain, une tournée dans les
différentes régions de l’intérieur du pays.
Ces tournées présidentielles ne relèvent pas d’un précédent. Elles constituent
une session nouvelle de l’exigence de proximité et de contact que, depuis son
accession à la Magistrature suprême, le Président Guelleh n’a de cesse de
s’astreindre vis-à-vis de ses compatriotes.
Le but ultime de ces déplacements consiste pour le Chef de l’Etat à s’enquérir de
visu de la situation des populations de nos régions de l’intérieur afin de disposer
de toute l’expérience pratique et judicieuse à l’adoption d’éventuelles politiques
de recadrage.
Ces tournées présidentielles offrent particulièrement une opportunité de choix
pour mener une évaluation critique sur des réformes majeures, notamment la
Décentralisation et les Pôles régionaux de développement, engagées au profit
de nos Régions de l’intérieur.
Signe patent aussi de leur caractère franc et transparent, ces tournées se
produiront sous la forme d’échanges directs, en dehors de toute hiérarchie
intermédiaire, entre nos populations des Régions de l’intérieur et le principal
responsable politique de notre pays.

 

Visite du Président de la Répubublique dans la region de Dikhil.

Visite du Président de la Répubublique dans la region de Dikhil.

 Première étape d’une tournée devant le mener dans toute les régions de l’interieur ; le Président de la Répubublique a entamé sa visite par la region de Dikhil et notamment le chef-lieu.

« fier d’être le premier choix du président du Président » c’est par ce slogan que la ville de l’unité a reservé un accueil chalereux au président Guelleh.

une foule immense s’est mobilisée pour l’occasion devant la prefecture de Dikhil et le chef de l’Etat a pris un bain de foule dans une ambiance survoltée.

Il a longuement salué la foule de personnalités et d’anonymes venus l’accuellir.

Des chants, des danses et des acclamations nourries d’une population en liesse qui attendait en milieu de matinée, le président de la République.

  1. Ismaïl Omar Guelleh n’a pas boudé ces jeunes danse folklorique avec qui il s’est preté aux gestes et mouvements sans perdre le rythme .

Pour le numero un djiboutien, cette tournée vise à poursuivre d’abord sa politque de proximité amorcé depuis plusieurs années en établissant un contact direct avec les djiboutiens de tout âge et toutes les collectivtés.

Ensuite, il s’agit à la fois,pour le Président Guelleh de mesurer par lui-même les avancées enregistées par les régions de l’interieur et de s’enquerir directement des difficultés des conditions de vie des populations.

Ainsi toutes les composantes de la ville de l’unité étaient representées dans la tente amenagée à l’interieur de la residence du Préfet ou le président de la république a été accueilli par des ovations.

Le président Guelleh préside la journée mondiale des langues maternelles.

Le président Guelleh préside la journée mondiale des langues maternelles.

A l’instar du reste du monde, la république de Djibouti a célébré ce matin la journée mondiale des langues maternelles.

Cette journée placée sous le haut patronage du président de la république Ismail Omar Guelleh organisée par le ministère des WAQF en étroite collaboration avec l'Afar et le Somali Pen a eu lieu au palais du peuple.

La célébration de cette journée traduit que les langues nationales que sont l’afar et le somali constituent des vecteurs pour préserver et développer le patrimoine national.

Ils constituent une diversité culturelle et linguistique pour une société durable.

Les langues nationales sont des outils qui préservent les cultures et favorisent la tolérance et le respect des autres.

A son arrivé, le numéro un de la république Ismail Omar Guelleh accompagné de la Première dame Khadra Mahamoud Haid a été accueilli par le Premier ministre Abdoulkader Kamil Mohamed et le ministre des Biens WAQF Moumin Hassan Barreh, et les présidents de l'Afar et du Somalie Pen. 

Ensemble, le président djiboutien et la première dame ont fait la visite du stand de livres portants sur les langues eux-mêmes, en terme de culture, les rudiments richissimes l’Afar et du Somali et la linguistiques, des romans, recueils de poèmes ou "Gabeey" tous écris par des intellectuels et jeunes auteurs djiboutiens.

Le président a été accueilli par une salle à son comble composé les membres du gouvernement, et des jeunes qui portaient un intérêt particulier pour les langues et l’éducation multilingue mais sensibilise davantage à la multiplicité des traditions linguistiques et culturelles dans le monde.

Cette journée fut animée par des chants traditionnels accompagnés de dance portant tout haut les couleurs de la diversité, symbole de cette journée internationale de la langue maternelle. Elle fut pour le publique une promesse de voyage au gré de chants, danses, musiques et poésies traditionnels mais aussi des Gabeey, des mots en somali et en afar qui ont fédéré ainsi tout un chacun à s’imprégner des vertus de la langue maternelle.