octobre 27, 2020

Djibouti concrétise sa volonté d’acquérir son propre satellite

Djibouti concrétise sa volonté d’acquérir son propre satellite

L’ambitieux projet de développer son propre satellite que, sous la houlette et l’impulsion directe de son Premier Magistrat, Son Excellence Ismail Omar Guelleh, la République de Djibouti s’était précédemment fixée, prend définitivement forme.

Une pépinière de 10 étudiants djiboutiens, accompagné du Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Dr Nabil Mohamed Ahmed, se trouve depuis une semaine à Nîmes en France où, ils entament la première phase d’un cursus spécialisé dans le domaine de la conception, de la réalisation et du maniement des nanosatellites.

D’une durée de 6 mois, cette première formation purement théorique à l’IUT de Nîmes débouchera, pour les étudiants djiboutiens, sur un stage pratique à suivre au Centre Spatial Universitaire de Montpellier.

A terme, ces étudiants djiboutiens sont censés disposer d’une maitrise parfaite des connaissances relevant de satellite qui, vont de l’assemblage et tests de véhicules spatiaux au développement des systèmes spatiaux.

C’est la réalisation d’un Observatoire, fort utile à la collecte de données sur le climat, condition entre autre propice à une exploitation judicieuse de ses ressources naturelles qui est l’origine de la volonté djiboutienne d’acquérir son propre satellite.

La formation d’étudiants djiboutiens en satellite à l’IUT Nimes et au Centre Spatial Universitaire de Montpellier est loin d’être anondine. Ce choix procède du fait que ce dernier Institut fasse office de leader dans ce domaine à l’échelle planétaire et mondiale.

Avec l’envoi en France de la 1ère promotion d’étudiants djiboutiens en nanosatellite, il y a lieu de reconnaitre que la convention de partenariat stratégique entérinée entre notre pays et le Centre Spatial Universitaire de Montpellier est désormais en passe d’acquérir une véritable vitesse de croisière.

Le chef de l’Etat préside la 15ème séance du conseil des ministres

Le chef de l’Etat préside la 15ème séance du conseil des ministres

Sous la Présidence de Son Excellence, Monsieur ISMAÏL OMAR GUELLEH, Président de la République, Chef du Gouvernement a eu lieu ce Mardi 13 Octobre 2020, la 15ème Séance du Conseil des Ministres.

Ont été examinés et approuvés les textes suivants :

Ministère du Budget.

1ère Question : Projet de Loi de Finances portant Règlement Définitif du Budget de l’Etat de l’Exercice 2019.

Les comptes définitifs de l’Etat pour l’exercice 2019 sont arrêtés en recettes générales à 143.339.953.143 FD. L’exécution du Budget 2019 s’est inscrite dans un contexte économique marqué par une reprise progressive de la croissance économique qui atteint 7.7%. Cette croissance économique est tirée par les exportations des services de transports et de logistique appuyées par les infrastructures commerciales nouvellement mise en place. Les recettes fiscales affichent de bonnes performances imputables aussi bien aux impôts directs et indirects. Les réalisations de dépenses générales de l’Etat se situent en deçà des prévisions budgétaires de la Loi de Finances rectificative 2019, tous postes confondus. Elles restent par ailleurs supérieures aux réalisations de l’exercice 2018. Les Investissements propres enregistrent un taux d’exécution qui atteint 108% par rapport au chiffre de la prévision. Ce plan d’investissement reflète la volonté politique du gouvernement d’axer les dépenses de capital autour de plusieurs points essentiels dont notamment les secteurs sociaux pour répondre aux besoins éducatifs, sanitaires de la population et pour appuyer la population vulnérable dans le cadre de la lutte contre la pauvreté.

2ème Question : Projet d’Arrêté portant l’affectation d’une parcelle de terrain au Ministère de la Justice et des Affaires Pénitentiaires, chargé des Droits de l’Homme.

Le projet d’Arrêté a pour objet l’affectation d’une parcelle de terrain d’une superficie totale 8 hectares sis à PK23. Cette parcelle de terrain est destinée à l’implantation de la Future Maison d’Arrêt.

3ème Question : Projet d’Arrêté portant attribution d’une parcelle de terrain sise à Nagad.

Le projet d’Arrêté a pour objet l’attribution à l’Institut Africain de Djibouti, d’une parcelle de terrain d’une superficie de 15.000 m² situé à Nagad. Ladite parcelle de terrain est destinée à l’implantation d’un Institut privé de l’Enseignement Supérieur.

4ème Question : Projet d’Arrêté portant attribution d’une parcelle de terrain au profit de la Société « ALVIMA » SARL.

Le projet d’Arrêté a pour objet l’attribution au profit de la Société « ALVIMA » SARL, une parcelle de terrain d’une superficie total de 1,8 hectare située dans la zone de Nagad. Cette parcelle de terrain est destinée à l’implantation d’un projet immobilier. L’adoption du projet d’Arrêté s’inscrit dans le cadre de la promotion des investissements privés et permettra de contribuer à l’augmentation et à la diversification de l’offre immobilière.

Présidence de la République.

5ème Question : Projet de Loi relatif à la sûreté radiologique et nucléaire, à la sécurité nucléaire et à l’application des garanties.

Ce projet de Loi définit la sûreté radiologique et nucléaire ainsi que la sécurité nucléaire et l'application des garanties à toutes les activités et pratiques ainsi qu’aux installations mettant en jeu les sources de rayonnements ionisants sur le territoire de la République de Djibouti. Notre pays qui utilise largement des sources de rayonnements, des sondes à neutrons, des installations de radiothérapie et de radioscopie, des sources scellées à des fins d’enseignement et de recherche a besoin, d’une législation adaptée et conforme à ses engagements internationaux. Les dispositions de ce projet de Loi prévoient tant en matière de sûreté que de sécurité, un dispositif règlementaire comportant la désignation d’une autorité compétente, la mise en œuvre d’un système d’autorisations, l’évaluation des dispositions prises par les exploitants ou opérateurs, et la mise en œuvre d’un système d’inspections permettant ainsi de démontrer le respect des engagements internationaux.

6ème Question : Projet de Loi portant création de l’Autorité Nationale de Sécurité et Sûreté Nucléaires, Radiologiques, Chimiques et Biologiques.

La République de Djibouti s’est engagée à interdire les armes chimiques et nucléaires et à assurer la sûreté et la sécurité nucléaires et radiologiques, chimiques et biologiques à travers l’utilisation pacifique de la technologie nucléaire et des produits chimiques en adhérant aux textes internationaux notamment la Convention sur l’interdiction de la mise au point, de la fabrication, du stockage et de l’emploi des armes chimiques et sur leur destruction, au Traité de Non-prolifération (TNP) des armes nucléaires, la Convention sur la protection physique des matières nucléaires, la Convention Internationale pour la répression des actes de terrorisme nucléaire, et à l’Accord de Garanties et de son Protocole Additionnel entre la République de Djibouti et de l’Agence Internationale de l’Energie Atomique (AIEA). Le présent projet de Loi met en place une structure nationale indépendante compétente en matière de sécurité et sûreté nucléaire, radiologique, chimique et biologique. Placée sous l’autorité de la Présidence, l’Autorité Nationale assure le contrôle de la sûreté et la sécurité nucléaire, radiologique, chimique et biologique pour protéger les travailleurs, les patients, le public et l’environnement face aux risques liés aux activités nucléaires, chimiques et biologiques. Elle contribue également à l’information et à la sensibilisation de la population. Notre pays disposant d’infrastructures portuaires, aéroportuaires, minières et de structures industrielles, la mise en place d’une structure nationale vient renforcer le dispositif législatif pour la sécurité au niveau national.

Communication.

Le Ministre du Commerce a fait un compte rendu sur sa participation par visioconférence au 3ème Forum économique et commercial Turquie-Afrique qui s’est déroulé du 08 au 09 octobre 2020.

 

Le Président Guelleh prend part à la signature d’un accord de paix historique inter-soudanais

Le Président Guelleh prend part à la signature d’un accord de paix historique inter-soudanais

Le Président de la République, Son Excellence Ismail Omar Guelleh, a quitté ce samedi matin le pays à destination de Djouba, la capitale du Soudan du Sud qui, abritera la signature d’un accord historique de paix inter-soudanais.

Il s’agit d’un accord qui interviendra entre le Conseil Souverain de Transition du Soudan et une alliance intégrée des principaux mouvements politiques et groupes rebelles de ce pays.

Censé accroitre la stabilité et la concorde au Soudan, cet accord est également appelé à servir de gage à la réalisation d’un partage équitable du pouvoir et des richesses dans ce pays.

Il prévoit aussi la démilitarisation des groupes rebelles et leur réinsertion au sein des Forces armées du pays devant, à terme, intégrer l’ensemble des composantes démographiques du Soudan.

La participation du Président Guelleh à la cérémonie de signature de l’accord de paix inter-soudanais succède à une invitation officielle qu’il reçut du Président du pays hôte de cet évènement, M Salva Kiir.

Elle s’inscrit également dans la lignée de la diplomatie de bons offices que la République de Djibouti n’eut toujours de cesse d’offrir à la résolution des conflits et des litiges dans cette partie du monde.

Lors de cette cérémonie de signature d’accord de paix, le pays concerné, le Soudan, sera représenté par ses trois principaux responsables politiques, en l’occurrence le Président du Conseil Souverain de Transition du Soudan, le Général Abdoulfatah Al-Burhan, le Vice-président de cette Instance, le Général Mohamed Hamdan Daglo et le Premier-Ministre soudanais et Président en exercice de l’IGAD, Dr Abdallah Hamdok.

Les pays riverains du Soudan prennent également part à la cérémonie de signature de cet accord de paix.

Le Président tchadien, M Idriss Deby, le Premier Ministre égyptien, M Moustapha Madbouli participent effectivement à cet événement.

A noter aussi la participation à cette cérémonie des Chefs d’Etat des pays membres de l’IGAD dont l’Éthiopie, représentée par sa Présidente, Mme Sahle-Work Zewde.

Les partenaires au développement du Soudan dont le Royaume d’Arabie saoudite et l’État du Qatar, seront également présents à cet événement.

Hier, le centre de développement communautaire de quartier 4 a abrité le lancement d’un concours d’épellation de mot, dans le cadre de la promotion des activités éducatives de ces plateformes, pôles d’intégration sociale.

Ont pris part à ce événement toujours le dynamique chef de service Ahmed Ali Ahmed et plusieurs directeurs de différents centres de développement.

Selon le chef de service Ahmed Ali, cette initiative s’inscrit dans le cadre d’appui scolaire par le Secrétariat d’Etat à la jeunesse et aux sports, soucieux de proposer des programmes d’encadrement visant d’offrir à nos jeunes scolarisés l’opportunité d’une éducation mieux accomplie.

Le chef de service Ahmed Ali a indiqué pour finir que ce jeu d’épellation de mots en langue française servira sans nul doute de développer les facultés cognitives et éducatives des jeunes, et favorisera de saines émulations prometteuses en termes d »apprentissage de la langue de Molière.

Ce concours tel un tournoi, opposera les jeunes de tous les centres de développement communautaire de la capitale avec des qualifications et une finale qui sera couronnée par des prix et des récompenses.

Le Secrétaire d’Etat à la jeunesse et aux sports s’est félicité de cette initiative, considérant que l’Etat est un corps, un tout que chacun doit apporter sa pierre, pour des avancées porteuses de développement globalement cohérent

 

DJIBOUTI/CHINA MERCHANTS GROUP : le président Guelleh lance les travaux de construction du centre international des  affaires.

DJIBOUTI/CHINA MERCHANTS GROUP : le président Guelleh lance les travaux de construction du centre international des affaires.

Après les infrastructures portuaires, la république de Djibouti vient d’ajouter une corde à son arc, un projet de restructuration du vieux port qui va laisser place à un nouveau complexe spécial nommé « le East Africain International Business Center », plus précisément un nouveau centre économique dans le paysage Djiboutien.

Tôt ce matin, afin d’inscrire la république de Djibouti dans l’histoire, le numéro 1 du pays, son Excellence Ismail Omar Guelleh a donné le coup d’envois pour ces début de travaux.

Ce nouveau complexe spécial édifié par la Société China Merchant, l’East African International Business Center s’étend sur une superficie de 840.000 Mètre carré et sera construit en plusieurs étapes.

Il porte sur la construction des hôtels, des appartements de services et un centre d’exhibition, qui abritera un centre d’excellence pour les études maritimes, des salles de conférences mais également d’autres locaux.

Plusieurs autres hôtels feront partie de cet édifice, dont le complexe hôtelier et commercial multifonction, de plusieurs magasins, et plusieurs autres structures et espaces consacrés aux sports et aux loisirs.

Tout cela sur un littoral totalement rénové qui offrira un véritable centre d’affaires, une marina pour accueillir des bateaux de plaisance et de croisières, ainsi que des tours de bureaux pour héberger des sociétés. 

Cette révolution va répondre à un besoin, celui du flux croissant de touristes et d’hommes d’affaires internationaux.

Le East Africa, Internationale Business Center, un Pole Economique est une composante du modèle P.P.C traduisant ainsi, les Ports, Park et Business City, le 3 en 1. 

Profitant ainsi de sa position stratégique, sur l’une des routes commerciales les plus fréquentées au monde, reliant l’Asie, l’Afrique, l’Europe et les Amériques. Ce modèle Port Park et City offre une accessibilité parfaite aux entreprises industrielles pour se connecter avec leurs fournisseurs et clients.

Un lieu de rencontre entre l’offre et la demande qui confirme l’ADN de la République de Djibouti, une terre de rencontre et d’échange.

 

 

 

 

Message de félicitation du Président de la République au nouveau Emir de l’Etat du Koweït

Message de félicitation du Président de la République au nouveau Emir de l’Etat du Koweït

Le Président de la République, Son Excellence Ismail Omar Guelleh, a adressé aujourd’hui, mercredi, un message de félicitation au nouvel Emir de l’Etat de Koweït, Cheikh Nawaf al-Ahmad al-Jaber al-Sabah qui, prend les rennes du pouvoir de son pays suite au décès, survenu hier, de son frère et Emir du Koweit, feu Cheick Sabah Al-Ahmad Al-Jaber Al-Sabah.

Dans son télégramme, le Président Guelleh a formé des « vœux de succès et de réussite » au nouvel Emir du Koweït.

« Votre connaissance parfaite des dossiers de votre pays et votre longue carrière politique et professionnelle vous seront de précieux concours pour vous acquitter à bien de votre mission à la tête du Koweït », a écrit le Chef de l’Etat.

« La République de Djibouti qui, depuis son accession à la Souveraineté nationale, entretient des liens privilégiés de fraternité et de coopération avec la nation sœur du Koweït, ne dérogera pas à son attachement d’œuvrer toujours au raffermissement de ces relations exceptionnelles », a poursuivi le Président de la République.

Le nouvel Emir de l’Etat Koweït, le Cheikh Nawaf al-Ahmad al-Jaber al-Sabah, est une figure très connue du paysage politique de ce pays frère.

Outre son dernier statut de Prince héritier, il avait précédemment occupé d’importantes fonctions comme celle de ministre de la Défense, ministre de l’Intérieur, ministre du Travail et des Affaires sociales….

Ce message de félicitation du Président Ismail Omar Guelleh au nouvel Emir du Koweït intervient après son hommage posthume fait hier, dès l’annonce de son décès, à l’ex Emir du Koweït, feu cheick Sabah Al-Ahmad Al-Jaber Al-Sabah.

Signe patent des liens privilégiés entre notre pays et le Koweït, le Chef de l’Etat avait également, à la foulée de son hommage à l’Emir défunt, décrété un deuil national de 48 heures.