janvier 24, 2020

DJIBOUTI/ EMIRATS ARABES UNIS: Message de condoléance du Président de la République à son homologue émirati

DJIBOUTI/ EMIRATS ARABES UNIS: Message de condoléance du Président de la République à son homologue émirati

Le Président de la République, Son Excellence Ismail Omar Guelleh, a adressé aujourd’hui, mardi, un message de condoléance à son homologue des Emirats Arabes Unis, Cheikh Khalifa bin Zayed Al Nahyane, suite au décès survenu hier, lundi, de son frère et par ailleurs haut commis de l’Etat émirati, Sheikh Sultan Bin Zayed Al Nahyan.

Dans son message, le Chef de l’Etat a, au nom du Peuple et du Gouvernement de Djibouti et en son propre nom, exprimé sa «compassion et sympathie» au Président des Emirats Arabes Unis.

« Je vous prie d’étendre les condoléances attristées de la nation djiboutienne au Gouvernement, au peuple frère émirati et aux proches et amis du regretté haut responsable », a écrit en substance le Chef de l’Etat.

« Nul doute qu’avec le décès de Sheikh Sultan Bin Zayed Al Nahyan, les Emirats Arabes Unis déplorent la disparition d’un valeureux patriote au service du bien-être et du développement de son pays et de son peuple », a ensuite noté le Président Guelleh qui, a prié « Dieu Tout Puissant de l’accueillir dans son Paradis Eternel ».

Le Président de la République a, par ailleurs adressé respectivement des messages similaires au Prince Héritier d’Abu Dhabi et Adjoint Chef Suprême des Armées des Emirats Arabes Unis, Cheick Mohammed Bin Zayed Al-Nahyan et au Vice-président et Premier ministre des Emirats Arabes Unis et Gouverneur de Dubaï, Cheick Mohammed Bin Rachid Al Maktoum.

 

Présidence : le chef de l’état préside la 19ème Séance du Conseil des Ministres

Présidence : le chef de l’état préside la 19ème Séance du Conseil des Ministres

Sous la Présidence de Son Excellence, Monsieur ISMAÏL OMAR GUELLEH, Président de la République, Chef du Gouvernement a eu lieu ce Mardi 19 Novembre 2019, la 19ème Séance du Conseil des Ministres. 

Ont été examinés et approuvés les textes suivants: 

Ministère de l’Education Nationale et de la Formation Professionnelle.

1ère Question: Projet de Loi portant adoption de la Politique Nationale de la Formation Professionnelle.

Le projet de Loi a pour objet l’adoption de la Politique Nationale de la Formation Professionnelle 2020-2030. En effet, la formation professionnelle est un levier du développement économique de notre pays, un instrument de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale. Conformément à la feuille de route du chef de l’Etat et pour impulser le renouveau de la formation professionnelle, le département de l’Education a élaboré un document national de l’Enseignement Technique et Professionnel qui permet de déterminer la contribution de la formation professionnelle à la réalisation des objectifs de développement économique et sociale contenus dans les documents stratégiques du Gouvernement (Vision 2035, SCAPE), de garantir une grande lisibilité des actions entreprises en matière de formation professionnel et de renforcer la participation des acteurs publics et privés au développement du secteur. Ce document de politique validée par l’ensemble des acteurs de la formation professionnelle s’articule autour de 4 axes stratégiques à savoir accroitre l’accès à la formation professionnelle, assurer la pertinence et la qualité des formations, installer la gouvernance partenariale de la Formation Professionnelle et diversifier et pérenniser les ressources financières de la Formation Professionnelle. Pour atteindre les objectifs stratégiques, plusieurs actions sont prévus notamment une augmentation des effectifs de nouveau entrant en formation professionnelle visant également la réduction du déséquilibre entre la capitale et les régions, la création et l’opérationnalisation des instances de gouvernance de la formation professionnelle, la mise en place des mécanismes pérennes de financement du système de formation professionnelle et une insertion professionnelle durable des diplômés à la voie professionnelle. Ce document national a pour objectif de faciliter la mise en œuvre des activités en cours et celles à venir à travers 2 plans quinquennaux dits plans d’Actions à Moyen Terme et ce dans le cadre d’une gouvernance partenariale avec les représentations professionnelles. Cet outil permettra également de faciliter l’intervention de la communauté internationale et non gouvernementale. Enfin, l’objectif visé est d’orienter et d’encadrer l’enseignement technique et de formation professionnelle pour la mise en place d’un système national efficiente de la formation professionnelle. 

 Ministère de l’Energie chargé des Ressources Naturelles.

2ème Question: Projet de Décret portant application de l’article 11 de la Loi n°90/AN/15/7ème L relatifs aux performances énergétiques minimales et à leur affichage pour les climatiseurs, réfrigérateurs, congélateurs, appareils combinés et ampoules.

3ème Question : Projet d’Arrêté portant application des articles 13 et 14 de la Loi n°90/AN/15/7ème L relatifs aux spécifications thermiques dans les nouveaux bâtiments et aux dispositions d’efficacité énergétique dans les bâtiments publics et privés en République de Djibouti. 

Le ministre de l’Energie a présenté deux projets de textes d’applications de la Loi relative à l’efficacité énergétique. Le premier projet de Décret met en place une réglementation visant la transformation progressive et durable des marchés des appareils et systèmes consommant l’énergie électrique vers les technologies les plus énergétiquement efficaces. Il définit les modalités d’étiquetage et d’affichages des appareils fabriqués, assemblées, importés ou vendus dans notre pays. Ce texte prévoit que tous les équipements et appareils doivent respecter des normes de sécurité avant toutes mises sur le marché notamment pour garantir la protection des usagers vis-à-vis des décharges électriques. Le deuxième projet d’Arrêté définit les conditions et les modalités d’application des spécifications thermiques des bâtiments publics et privés. Ce texte rend obligatoires les normes d’efficacité énergétique et permet de produire une nouvelle génération de constructions plus respectueuses de l’environnement. Ces projets visent à assurer l’efficacité énergétique et à maitriser le coût de l’énergie. Ces réglementations de performances énergétiques s’inscrivent dans le cadre de la politique du développement durable de gouvernement. 

Ministère de l’Economie et des Finances chargé de l’Industrie.

4ème Question: Projet d’Arrêté relatif à la tarification automobile et au règlement des sinistres matériels automobiles.

L’assurance automobile obligatoire évolue aujourd’hui dans un environnement socio-économique marqué par un fort accroissement du parc automobile et l’augmentation corrélative du nombre d’accidents. Elle nécessite donc une adaptation de ses règles de souscriptions pour améliorer l’offre des services d’assurances et la gestion des prestations. Le projet d’Arrêté actualise les paramètres d’appréciation du risque automobile avec le double objectif de promouvoir l’équité tarifaire du contrat auto et la rentabilité de l’exploitation de l’activité. Il établit un système de bonus-malus pour inciter à une conduite prudente des véhicules automobiles en vue de réduire les accidents de la circulation et renforcer la prévention routière. Il prévoit un ensemble des normes de tarification pour les assurances automobiles de courtes périodes et les assurances portant sur plusieurs véhicules ainsi que des règles d’évaluation pour les sinistres matériels.

 Ministère du Budget.

5ème Question: projet d’Arrêté portant création et affectation d’un périmètre d’une zone de relogement et des équipements. 

Le présent projet d’Arrêté a pour objet l’affectation des parcelles destinées à l’accueil des équipements de proximité situées dans le Boulevard Assamo notamment des zones dédiées aux aires de jeux, des espaces de détentes, commerce de proximité et des espaces marchands. Une parcelle de terrain d’une superficie de 2360 m² est prévue au profit du Secrétariat d’Etat à la Jeunesse et aux Sports pour la construction d’un Centre de Développement Communautaire.

 

Communications.

En fin de séance, le ministre de la Santé a fait une communication sur l’épidémie de fièvre aigue qui sévit dans la capitale depuis le début du mois de novembre. Il a informé que des mesures préventives et curatives ont été déployées pour contrer la maladie dans les zones les plus touchées. Il a fait également un rapport de mission sur sa participation au 6ème Congrès Médical Turc et à la Conférence Internationale sur les Nouvelles Technologies de l’Information Sanitaire qui se sont tenus du 29 au 31 octobre 2019 à Istanbul. 

Le Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération Internationale, Porte-parole du Gouvernement a fait un compte rendu sur la participation de la délégation conduite par le Président de la République, à la 2ème Edition du Forum de Paris sur la Paix qui s’est tenu du 11 au 13 novembre 2019 à Paris. Il a fait également un rapport de mission sur la 36ème Session de la Conférence Ministérielle de la Francophonie qui s’est tenue du 30 au 31 octobre 2019 à Monaco. 

Le ministre de l’Education Nationale et de la Formation Professionnelle a fait un compte rendu sur sa participation à la 40ème Conférence Générale de l’UNESCO qui s’est tenue du 12 au 15 novembre 2019 à Paris. 

La Ministre de la Femme et de la Famille a fait un rapport de mission de la 4ème Réunion du Comité Spécialisé sur l’Egalité du Genre et de l’Autonomisation des Femmes et de la Conférence Internationale sur la Population qui se sont tenues respectivement du 31 octobre au 01 novembre à Addis-Abeba et du 12 au 14 novembre 2019 à Nairobi. 

Le Ministre du Budget a fait un compte rendu sur sa participation à la 12ème Edition du Forum International MEDAYS 2019 qui s’est tenue du 13 au 16 novembre 2019 au Maroc. 

Le Ministre de l’Energie et des Ressources Naturelles a fait un rapport de mission sur la 2ème Assemblée de l’Alliance Solaire Internationale et la 13ème Session du Conseil Ministériel Arabe de l’Electricité qui se sont tenues respectivement du 30 octobre au 01 novembre 2019 à New Delhi et du 05 novembre 2019 au Caire.

 Le Ministre de la Communication chargé des Postes et des Télécommunications a fait un compte rendu de la 2ème Réunion des Ministres en charge des TIC de l’Alliance Smart Africa qui s’est tenue du 1er novembre 2019 à Conakry.

 

 

 

 

Retour du Président Guelleh au pays

Retour du Président Guelleh au pays

Le Président de la République, Son Excellence Ismail Omar Guelleh, a regagné ce jeudi, en début de soirée, le pays à l’issue d’un séjour de travail en France où, aux côtés d’une trentaine d’autres Chefs d’Etat et de Gouvernement issus de tous les Continents, il a prit part aux travaux du 2ème Forum de Paris sur la Paix.

La participation du Président djiboutien au 2ème Forum de Paris sur la Paix a été marquée par l’intervention qu’il fit au sein du Panel sur le multilatéralisme de cette rencontre.

Dans cette allocution, le Chef de l’Etat djiboutien a surtout réitéré l’attachement de notre pays aux valeurs du multilatéralisme et plaidé en faveur d’une plus grande représentativité des petits Etats dans le système des nations unies.

« Sur les 193 Etats que comptent l’ONU, 105 sont des petits Etats », a déclaré le Chef de l’Etat djiboutien qui, a demandé en conséquence que « le cadre multilatéral de l’ONU se soucie de cette représentativité et donne une tribune aux petits Etats ».

Dans cette prise de parole, le Président de la République a évoqué aussi le fait que Djibouti est « candidat à un siège non permanent du Conseil de Sécurité ».

A ce propos, il a fait observer combien une probable élection de notre pays à cet hémicycle serait perçue comme l’insigne marque d’un renouveau du système des Nations Unies qui, serait désormais plus enclin à entériner un processus de plus grande représentativité des petits pays.

Créé à la foulée de la commémoration du 100ème anniversaire de l’Armistice de la 1ère Guerre Mondiale, le Forum de Paris sur la Paix a valeur de haut lieu d’échanges et d’expertises sur les modalités d’approches, de traitement et de gestion des problématiques les plus en vue dans le monde.

Son ouverture, aux côtés des Etats, aux sociétés civiles, aux ONGs et aux agences internationales est la marque de son attachement à faire dériver le règlement des principaux défis de la planète à travers un cadre multilatéral, gage de solutions justes, équitables et durables.

Son ambition consiste à mettre sur pied des modalités de gouvernance pour venir à bout des problématiques les plus en vue dans le monde actuel et, relatives notamment à la prévention et au règlement des conflits, à la réalisation d’économies inclusives, à la protection de l’environnement, à l’usage à bon escient des nouvelles technologies de l’information…..

 

Le chef de l’Etat  inaugure l'Hôtel et la Tour de la Zone Franche Internationale

Le chef de l’Etat inaugure l'Hôtel et la Tour de la Zone Franche Internationale

Le chef de l’Etat Ismail Omar Guelleh a inauguré ce matin le nouvel hôtel et  la Tour de la Zone Franche Internationale. 

Arrivé dans l’enceinte du site, le Chef de l’Etat a été accueilli par le premier ministre Mr Abdoulkader Kamil Mohamed, le président des autorités des ports et des zones franches, monsieur Aboubaker Omar Hadi, le représentant du Groupe China Merchant, société ayant conduit  les travaux de construction de l’hôtel. 

Cet hôtel avec une superficie de 14.000 Mètre carré et la tour plus de 25.000 mètre carré, sont le fruit de la coopération Sino-Djiboutienne. C’est un hôtel 5 étoiles d’une capacité de 155 chambres, 78 appartements dont 77 chambres standards, 12 suites juniors, dont 2 suites royales. 

Cet hôtel dispose également d’une grande salle de réunion de plus de 800 places, de huit salles de réunion de capacité variant et d’un parking de plus de 100 véhicules. Cette œuvre gigantesque  constitue une grande avancée pour le monde des affaires, offrant à notre pays des possibilités considérables de développer le secteur des investissements. 

Après l’hôtel, cette fois-ci le chef de l’état s’est dirigé vers la Tour de la Zone Franche Internationale ou il a eut une visite guidé des lieux. Une tour de 16 étages destinée à être un lieu de rencontre pour les hommes d’affaires voulant investir dans notre pays. 

Le président s’est rendu au 16ème étage avec les membres de son gouvernement et a suivi une courte présentation donnée par Mahamoud Houssein le Directeur Général Adjoint EDPO qui a porté sur les différents sociétés présentent sur la zone franche, mais aussi sur les chiffres portant sur la création de centaine de milliers d’emploi direct et indirect. 

Ces 2 arches à eux seuls, symbolisent l’ampleur et la ténacité de nos efforts et notre détermination à donner corps au projet du Président de la République, celui de faire de Djibouti, le pays phare de l’Afrique de l’Est, une plateforme d’hub régionale. 

Rappelons que ces deux architectures, rejoignent la multitude d’infrastructure qui ont transformé radicalement le visage de notre capitale, en termes de capacité d’accueil, de transport, d’hébergement et d’organisation des réunions internationales. 

Une fois cela terminé, le chef de l'Etat Ismail Omar Guelleh a rencontré toujours dans la Tower de la Zone Franche Internationale le Président Directeur Général de la China Merchants Group Li Jianhong. 

Le Directeur de China Merchant a remercié le président pour cette inauguration, il a souligné que cette inauguration traduisait  le partenariat stratégique Sino Djiboutien  dans plusieurs secteurs névralgiques du développement, et celle-ci n'en ai un parmi d'autres. 

 

Le président Guelleh participe à un panel de discussions

Le président Guelleh participe à un panel de discussions

En marge de l’ouverture de ce forum sur la paix les chefs d’états et de gouvernement ainsi que les personnalités ont animés plusieurs réunion ou discussions de panelistes.

Ces derniers étaient interrogés par les représentants des fondations, des intellectuels et les représentants des nations unies.

Généralement,  les questions ont porté sur le multilatéralisme, a savoir la préservation de la paix, la sécurité et aussi trouver des solutions aux différentes crises qui affectent le monde d’aujourd’hui.

En répondant aux interrogations des panélistes, le président de la république Ismail Omar Guelleh a accordé beaucoup d’importances à la question concernant le multilatéralisme.

Il a insisté sur le fait que la société civile soit associée à la prise de décisions qui doivent être pris d’une manière multilatérale et non pas dans le seul cadre des autorités gouvernementales.