mai 28, 2020

DJIBOUTI/JOURNEE INTERNATIONALE DE LA FEMME : Egalité et productivité au menu

DJIBOUTI/JOURNEE INTERNATIONALE DE LA FEMME : Egalité et productivité au menu

Après 1945, la Journée internationale des femmes devient une tradition dans le monde entier. C'est finalement en 1977 que les Nations-Unies officialisent la journée, invitant tous les pays de la planète à célébrer une journée en faveur des droits des femmes. La « Journée internationale des femmes » fait ainsi partie des 87 journées internationales reconnues ou introduites par l'ONU.

A Djibouti, la cérémonie commémorative de cette journée, s’est déroulé ce dimanche 8 mars 2020 dans la salle de spectacle du palais du peuple. Placé sous le haut patronage du président de la République M. Ismaïl Omar Guelleh, l’événement est organisé, comme les années précédentes, par le ministère de la Femme et de la Famille (MFF) et l’Union Nationale des Femmes Djiboutiennes (UNFD) en vue de mettre en exergue les actions entreprises et d’encourager les Djiboutiennes œuvrant dans des activités de développement socio-économique.

A son arrivée sur le lieu, le président de la République M. Ismaïl Omar Guelleh accompagné par la Première dame du pays Mme Kadra Mahamoud a été accueilli  par la ministre de la Femme et de la Famille Mme Moumina Houmed Hassan, la vice présidente de l’Union Nationale de la Femme Djiboutienne Mme Hasna Houmed Bilil, des femmes en uniforme des Forces Armées Djiboutiennes, de la Police Nationale, de la Gendarmerie Nationale, de la Garde Républicaine ainsi que de nombreuses femmes dans différents secteurs de la vie politique, économique et sociale du pays.  La cérémonie fut marquée également par la participation massive des femmes Djiboutiennes de tout abord qui ont rempli la salle.  
Des chanteurs se sont produits individuellement sur scène telle que Fafy Haroun et d’autres ont exposé des chants en groupe à savoir 4 mars et Gazali.  

Des chants relatant l’importance et la place de  choix occupée par la femme Djiboutienne dans notre pays et dans le monde.
 Des chants qui ont vraiment fait vibrer les invités de cette cérémonie venus massivement fêter cette journée dédié à la promotion de la femme. Des danses folkloriques des trois communautés Djiboutiennes ont également marqué la cérémonie.

Vingt-cinq ans après l’adoption de la Déclaration et du Programme d’action de Beijing – une feuille de route pour favoriser l’égalité des sexes – le moment est venu de faire le point sur les progrès accomplis et de combler les lacunes qui subsistent en prenant des mesures audacieuses et décisives.

Le thème de cette année pour la Journée Internationale des Femmes (le 8 mars) est « Je suis de la Génération Égalité : Pour les droits des femmes et un futur égalitaire ».

La campagne Génération Égalité rassemble des personnes de tous sexes, âges, ethnicités, races, religions et pays, afin qu’elles prennent des actions qui feront advenir un monde dans lequel règne l’égalité des sexes que nous méritons tous.

 

Le président de la République M. Ismaïl Omar Guelleh et la Première dame du pays ont visité  les différents stands dressés à l’occasion de la célébration de la Journée internationale de la femme devant l’entrée de la salle. Cette exposition a été un moment fort où les différentes créatrices et femmes Djiboutiennes ont présenté leurs produits, technologies et services.

 Une visite au cours de laquelle le chef de l’Etat a vu de très près les dernières nouveautés de leurs talents. Ensemble, le président de la République et la Première dame du pays ont encouragé ces femmes à créer et produire encore plus.

 

Le président de la république et la Première dame du pays ont franchi ensemble la salle de la cérémonie où ils ont reçu un accueil chaleureux et une ovation par les nombreuses femmes Djiboutiennes présentes dans la salle.

Le président de la République M. Ismail Omar Guelleh et la Première dame du pays Mme Kadra Mahamoud Haid ont  pris place afin de suivre le programme préparé conjointement par le ministère de la Femme et de la Famille et l’Union Nationale de la Femme Djiboutienne.

 

RPP: célébration du 41e anniversaire du parti

RPP: célébration du 41e anniversaire du parti

Les assises du Rassemblement Populaire pour le Progrès (RPP)  se sont ouvertes ce samedi 7 mars 2020 au palais du Peuple.

A son arrivée, le président du Parti et président de la république son excellence Ismail Omar Guelleh accompagné de la Première dame et présidente de l’Union Nationale des Femmes Djiboutienne (UNFD) Mme Kadra Mahamoud Haid a été accueilli par le vice-président du parti, et Premier ministre M. Abdoulkader Kamil Mohamed et le secrétaire général et ministre des Finances M. Ilyas Moussa Dawaleh.

La grande salle du palais du peuple était à son comble, dans une ambiance festive.

Ce 41ème anniversaire du Parti a rassemblé, outre les hauts membres du Parti, du comité central et des militants.

La célébration du 41ème anniversaire du RPP  est axée autour du thème «promouvoir la conscience politique de nos concitoyens par le dialogue sociale». C’est une thématique qui s’inscrit dans la politique de proximité en direction du peuple que le président de la République a initié.

Ce fut un débat fructueux autour de questions inhérentes à la citoyenneté et au patriotisme.  Cela a permis d’échanger sur les voies et moyens de placer la citoyenneté au cœur des transformations sociales, économiques et politiques.

Ces échanges ont permis d’impulser un nouvel élan, un chemin, celui du progrès social pour le bien être de toute la population.

Il convient de rappeler que cette concertation du Parti avec la population djiboutienne n’est pas le premier du genre.

Coronavirus : le président Guelleh dirige les travaux d’une réunion d’urgence.

Coronavirus : le président Guelleh dirige les travaux d’une réunion d’urgence.

Le Président de la République, Son Excellence Ismail Omar Guelleh, a dirigé  aujourd’hui, lundi, les travaux d’une réunion d’urgence dédiée à la  concertation et à la définition de stratégie globale de prévention et d’action contre le risque, désormais réel pour l’ensemble des pays du monde, du nouveau coronavirus.

Cette réunion placée sous l’égide du chef de l’Etat servit de cadre privilégié à un échange fructueux sur les dispositifs à mettre en place pour affronter l’épidémie en cas de contamination et,  doter notre pays d’un plan national de sécurité sanitaire.

Le renforcement des capacités des tests de dépistages, les procédures d’isolement et de confinement, les contrôles aux frontières. Tout a été évoqué au cours de cette réunion.

« Des mesures drastiques de prévention et de contrôle doivent immédiatement  être mises en place afin de garantir la meilleure protection à nos compatriotes », a ordonné le Président de la République.

Les concertations ont ensuite porté sur l’identification de structures et moyens disponibles ou à acquérir rapidement en vue de disposer en amont d’une réponse efficace dans l’hypothèse où, à l’instar du reste du monde, cette pathologie atteindrait notre pays.

« Notre pays doit souscrire aux principes d’une approche avant-gardiste et d’anticipation dans l’appréhension et la lutte contre ce nouveau défi mondial de santé publique », a insisté le Chef de l’Etat.

Les débats de cette réunion ont spécifiquement mis l’accent aussi sur la nécessité, pour notre pays, de se doter d’un protocole préétabli de détection précoce, de mise en quarantaine, de prise en charge immédiate et de gestion efficiente d’un afflux massif de patients sous le coup de cette maladie.

Le Président Guelleh a  en ce sens porté l’attention sur « la nécessité de constituer de stocks de produits sanitaires et de sensibiliser, à travers les différentes plateformes d’information, sur le risque épidémiologique. »

« L’ensemble des départements engagés dans la lutte contre le coronavirus doivent agir dans la complémentarité et la synergie », a par ailleurs donné pour instruction le Chef de l’Etat qui, a requis également le fait que «  cette pathologie soit appréhendée, sur toute l’étendue du territoire nationale,  comme un défi lancé à notre cohésion et capacité à faire preuve de solidarité et d’entraide nationale. »

PRESIDENCE: le chef de l’Etat préside la 4ème Séance du Conseil des Ministres

PRESIDENCE: le chef de l’Etat préside la 4ème Séance du Conseil des Ministres

 Sous la Présidence de Son Excellence, Monsieur ISMAÏL OMAR GUELLEH, Président de la République, Chef du Gouvernement a eu lieu ce Mardi 03 Mars 2020, la 4èmeSéance du Conseil des Ministres.

 Ont été examinés et approuvés les textes suivants :

 MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES ET DE LA COOPERATION INTERNATIONALE, PORTE-PAROLE DU GOUVERNEMENT

1ère Question : Projet de Loi portant ratification de la Charte Constitutive du Conseil des Etats Arabes et Africains Côtiers de la Mer Rouge et du Golfe d’Aden.

Le projet de Loi a pour objet la ratification de la Charte Constitutive du Conseil des Etats Arabes et Africains Côtiers de la Mer Rouge et du Golfe d’Aden. Le Détroit de Bab-el Mandeb représente un intérêt extrême pour la navigation. Situé entre la mer Rouge et le golfe d’Aden, il est le deuxième point de passage mondial d’où transit le flux commercial. Conscient de l’importance de cette zone maritime sur le plan commercial et transitaire, huit pays côtiers de la mer Rouge et du golfe d’Aden ont signé le 06 janvier 2020, la charte créant le Conseil des États Arabes et Africains dont l’objectif principal est d’assurer la libre circulation et la sécurité des personnes, des marchandises dans les eaux maritimes régionales et internationales et  permettre une meilleure coopération dans plusieurs domaines politique, économique, sécuritaire, énergétique entre les états membres. Cette organisation sera munie d’un statut qui s’inscrira dans le cadre d’une convention avec l’ONU et l’UA et la Ligue des Etats Arabes de manière à garantir une meilleure réalisation des objectifs. Cette Charte mentionne également la possibilité au Conseil de coopérer avec les Etats non côtiers et des organisations régionales et internationales. L’adoption de ce projet permettra à notre pays de participer pleinement à la coopération et la sécurisation de la mer rouge et du golfe d’Aden.

MINISTÈRE DU TRAVAIL CHARGÉ DE LA RÉFORME DE L’ADMINISTRATION

2ème Question : Projet de Loi portant ratification de la Convention (n°183) sur la protection de la maternité, 2000.

Le projet de Loi a pour objet la ratification de la Convention n°183 sur la protection de la Maternité de l’Organisation Internationale du Travail. Le 09 mars 2019, lors de la journée internationale des femmes, le Président de la République a déclaré que le congé maternité passera de 14 semaines à 26 semaines «pour permettre aux femmes de rester sur le marché du travail sans se retrouver face au choix cornélien de perdre son emploi ou de devoir quitter son nouveau-né bien trop tôt». En allant au delà des recommandations de la présente convention qui établit un congé de maternité de 14 semaines, le Gouvernement a exprimé sa volonté d’affirmer la concrétisation de la protection de la maternité et de s’ériger parmi les pays de référence en matière de droit concédé au genre. La présente convention préconise l’adoption des mesures propres à garantir que la maternité ne constitue pas une source de discrimination. Aussi, notre pays attache le plus grand intérêt à la ratification de cette convention qui constitue à ce jour l’instrument le plus pertinent en matière de protection de la maternité.

 3ème Question : Projet de Décret portant création et Organisation du Service Civique du Volontariat pour l’Emploi.

Le projet de Décret a pour objet la création d’un service civique volontaire pour l’emploi sein de la direction d’étude et de planification du Ministère du Travail. Ce service aura pour mission d’assurer le rôle d’interconnexion entre les institutions œuvrant dans la politique de l’employabilité des jeunes et  de renforcer l’amélioration de l’employabilité des jeunes diplômés ou sans qualification par l’acquisition d’une expérience professionnelle volontaire. Ce nouvel service propose des programmes de renforcement des capacités et d’insertion professionnelle aux jeunes diplômés et/ou sans qualifications, aux jeunes en situation de décrochage scolaire et sans occupation ainsi que les jeunes à besoin spéciaux. Il offre l’opportunité aux jeunes de faire des expériences formatrices et enrichissantes, de tester ses talents et de développer son sens civique. La création de cet outil vise à renforcer l’engagement social, la cohésion et la solidarité nationale et de lutter contre le chômage.

 MINISTÈRE DE LA JUSTICE ET DES AFFAIRES PENITENTIAIRES CHARGÉ DES DROITS DE L’HOMME

4ème Question : Projet de Décret portant affectation et nomination des Magistrats.

Sont nommés :

  • LAMISSE MOHAMED SAID, Procureur de la République.
  • ABDILLAHI OSMAN IBRAHIM, juge d’instruction près du Tribunal de Première Instance.
  • AID AHMED IBRAHIM, Directeur de la Communication et des Nouvelles Technologies de l’Information.
  • FAIZA HOUSSEIN WAISS, Conseillère Technique.

 Communications.

 Le Ministre de la Santé a fait un rapport de mission à la réunion ministérielle sur la flambée de la maladie du Coronavirus (COVID-19) qui s’est tenue du 20 au 22 Février 2020  à Addis-Abeba.

 Le Ministre du Budget a fait un compte rendu sur sa participation à la 3ème édition du Forum International intitulé FITA 2020 (Financing Investment&Trade in Africa) qui s’est tenue du 04 au 06 Février 2020 à Tunis.

 Le Ministre du Travail chargé de la Réforme de l’Administration a fait un rapport de mission à la réunion ministérielle sur le protocole relatif à la libre circulation des personnes et à la transhumance dans la région de l’IGAD qui s’est tenue du 24 au 27 Février 2020 à Khartoum.

 La Ministre du Logement a fait un compte rendu sur sa participation à la 10ème édition du Forum Mondial Urbain qui s’est tenue du 08 au 14 Février 2020 à Abu-Dhabi.

 

Le président a ouvert la rencontre de concertation avec la population.

Le président a ouvert la rencontre de concertation avec la population.

Après l'accueil chaleureux de la population de Damerjog venue des toutes les localités de la sous-préfecture pour souhaiter la bienvenue le chef de l'Etat qui effectue ce matin la dernière étape des tournées de proximité aux concitoyens des régions de l'intérieur prévue pour ce mois de février.

Au passage, le président de la république a visité les différents stands commerciaux et artisanaux présentés par les femmes de dDmerjog et des jeunes entrepreneurs de la sous-préfecture.

Le président a ouvert la rencontre de concertation avec la population.

En premier lieu le chef de l'Etat a remercié la population de Damerjog pour l'accueil  chaleureux réservée à lui et à sa délégation.

"Je suis très fier aujourd'hui de venir à Damerjog pour discuter, échanger avec nos concitoyens afin de voir ensemble les difficultés rencontrées de notre processus socio-économique, et ce pour apporter des solutions pratiques pour améliorer les conditions de vie de nos concitoyens a mis  en exergue le chef de l'Etat’’.

Il a ajouté que l'objet de sa tournée de proximité  l'objectif est d'échanger et de concerter avec la société civile et d'écouter les doléances  pour renforcer l'interaction entre l'administration et les administrés.

Un échange sans intermédiaire de toutes hiérarchies. Les représentants des habitants de Damerjog ont échangés avec le président de la république un débat constructif touchant presque tous les domaines de développement des bases à savoir l'agriculture, l’eau, l’électricité, pêche, l'entrepreneuriat, l’émancipation des femmes où l'éducation et formation professionnelle, santé et entres autres.