mai 28, 2020

Le président Guelleh convoque une réunion de concertation sur l’état d'avancement des mesures prises contre le coronavirus.

Le président Guelleh convoque une réunion de concertation sur l’état d'avancement des mesures prises contre le coronavirus.

Le président de la république Ismail Omar Guelleh a présidé une réunion de concertation sur l’état d’avancement des mesures de prévention et d’action contre la nouvelle pandémie qu’est le coronavirus.
Cette réunion a servi d’échange sur les mesures prise pour la riposte, si se manifestait un cas sur le territoire. Il s’agissait de faire un point de situation et de prendre des mesures idoines et préventives face à cette propagation de cette pandémie.
L’équipe de la Santé avec à sa tête le ministre Mohamed Warsama a informé le président de la république du mécanisme et les différents dispositifs qui ont été mis en place pour affronter l’épidémie en cas de contamination et, le plan national de sécurité sanitaire.
Cette réunion qui revêt une importance capitale a réuni dans l’immédiat le Premier ministre, le chef de la diplomatie, différents cadres du corps de l’armée, la directrice de la CNSS, le secrétaire général de la présidence.
A un moment où cette pandémie devenue mondiale affecte les nations, la république de Djibouti a pris les devants pour contrer cette maladie, le chef de l’Etat et l’ensemble de son gouvernement ont pris le devant pour protéger la population.
Une fois les discussions terminées, afin de sensibiliser la population le chef de l’Etat a fait une démonstration de gestes préventifs en procédant à une séance de lavage de main. Un geste simple et anodin qui peut éviter d’être infecter par le coronavirus.

Tadjourah abrite à son tour le débat citoyen du Président Guelleh avec ses compatriotes des régions de l’intérieur.

Tadjourah abrite à son tour le débat citoyen du Président Guelleh avec ses compatriotes des régions de l’intérieur.

Le Président de la République, Son Excellence Ismail Omar Guelleh, a dédié ce dimanche une nouvelle édition, la 4ème et avant dernière, du débat citoyen qu’il a engagé avec ses compatriotes des régions de l’intérieur à la ville de Tadjourah.

Le débat citoyen engagé par le Président de la République avec ses compatriotes des régions de l’intérieur est une initiative personnelle du Chef de l’Etat qui, forme à travers lui le souhait de mieux apprécier, de mieux évaluer la portée de son action politique dans les différents districts du pays.

Il alerte en cela sur la disponibilité du Président Guelleh à se livrer à la notion de réédition des comptes, matrice essentielle de la bonne gouvernance et des pratiques démocratiques les plus vertueuses, les plus exigeantes.

Il alerte également sur l’aptitude à l’humilité et au pragmatisme du Chef de l’Etat sur sa détermination à entériner les recadrages qui s’imposent, à l’issue d’éventuels décalages constatés sur le terrain entre les politiques initiées et les réels besoins des ses compatriotes des différentes régions du pays.

A Tadjourah, le dialogue présidentiel engagé avec la population de cette région s’est déroulé sous le format désormais classique dans lequel se déploient, depuis le début, ces rencontres.

C'est-à-dire que l’essentiel des échanges entre les deux parties est intervenu dans une séance de débat critique et objectif sur les projets déjà engagés au profit de l’amélioration des conditions de vie de nos concitoyens de la région de Tadjourah.

Ce sont des collectifs représentatifs de l’ensemble des populations de cette région qui, au cours de cette audience, ont engagé le débat avec le Chef de l’Etat. Et comme lors des éditions précédentes, c’est la notion de transparence, de liberté d’esprit et d’expression, de responsabilité citoyenne et de participation à un débat dévolu à la stricte recherche de l’intérêt collectif qui servit de pierre angulaire et de principe cardinal aux interventions.

L’ensemble des projets initiés dans cette région ont tous passé au peigne fin.

Les programmes entérinés dans les secteurs de base, notamment l’éducation et la santé, ont d’abord été évoqués.

Les projets engagés dans la lutte contre la pauvreté, l’exclusion sociale et le chômage, notamment les retombées liées à l’attribution, par l’Etat, de bateaux de pêches aux jeunes de cette région, ont ensuite été abordés.

Toujours dans le social, la portée des efforts consentis en vue du renforcement du logement et de la création, par le biais de subventions publiques, notamment au profit des jeunes diplômés, de petites et moyennes entreprises ont fait l’objet d’un round de discussions.

Quant aux reformes lancées en vue de l’essor économique de cette région, notamment la construction des infrastructures de développement tels que les ports et les routes modernes, elles ont constitué un autre volet important des échanges.

Un autre focus a porté sur les retombées générées par les mesures sponsorisées par l’Etat en faveur du développement touristique, un secteur aux fortes potentialités dans cette région.

Le Président de la République s’est volontiers soumis à l’écoute intégrale des jugements et sentiments de ses compatriotes de la région de Tadjourah sur la portée des reformes initiées sous son leadership à leur profit.

S’il a estimé judicieux l’affectation de nouvelles sages femmes à certaines localités sous l’effet d’accroissement de leurs populations, notamment à Adailou, il a suggéré que ces dernières soient dans la mesure du possible originaires de la zone où elles seront déployées.

« Elles pourraient de ce fait échapper au mal de vivre et à la solitude », a-t-il fait remarquer, avant de décrire « ce procédé comme un gage propice au rendement dans le travail. »

« J’adhère également à la légitimité liée à la création d’une unité de dialyse à Tadjourah », a affirmé le Chef de l’Etat, estimant que « cette ville, la seconde du pays, devait offrir la quasi-totalité des soins et traitements disponibles dans la capitale »

De la même façon, le Président Ismail Omar Guelleh, a remis les instructions nécessaires à « la concession de moyens supplémentaire à la localité Weïma, fief agricole ayant haut profil à jouer un rôle de fer de lance dans la quête légitime de notre pays à générer par lui-même les subsides nécessaires à son autosuffisance alimentaire » Quant aux requêtes formulées dans le sens de la poursuite des efforts liés à la création d’emplois et des petites et moyennes entreprises, le Chef de l’Etat s’est personnellement engagé à apporter une amélioration significative dans un proche avenir.

« Je prendrai les dispositions nécessaires afin que les sociétés chinoises qui opèrent dans la localité du Lac Assal participent, par le biais d’une plus grande souscription à la notion de sous-traitance, à la création d’emplois et de petites et moyennes entreprises », a promis le Président de la République, assurant que « l’Etat ne renoncera pas pour autant à la poursuite de ses nombreux programmes dédiés au profit de l’entreprenariat des jeunes et de la création d’emplois au profit de cette catégorie particulière de la population de la région de Tadjourah ».

A l’instar des visites qu’il a précédemment effectuées dans les autres Chefs lieux de régions, le déplacement du Président Guelleh à Tadjourah s’est soldé par une réunion avec les notables de ce district. Composante investie de l’autorité traditionnelle, religieuse et morale, les notables de la région de Tadjourah ont mis à profit leur audience avec le Chef de l’Etat pour le briefer sur les situations générales qui prévalent dans les localités respectives.

S’ils ont réitéré au Président de la République « leur détermination à rester des partenaires immuables et des serviteurs effrénés au profit de la préservation des acquis phares de notre nation, dont l’unité et la cohésion nationale », ils n’ont pas manqué d’apporter leur « bénédiction et baraka au Chef de l’Etat pour sa mobilisation permanente et ses efforts sans cesse renouvelés en faveur du maintien de notre pays dans le giron de la paix sociale et de la stabilité dans une région marquée en permanence par des conflits à répétition. »

 

Tournée régionale: le président Ismail Omar Guelleh se rend à Ali Sabieh.

Tournée régionale: le président Ismail Omar Guelleh se rend à Ali Sabieh.

Le président Ismail Omar Guelleh poursuit sa tournée de proximité et de concertation sociale dans les régions de l’intérieur en se rendant à Ali Sabieh.

La région d'Ali Sabieh a accueilli la tournée présidentielle avec ferveur et enthousiasme.

Une foule immense composée de personnalités et d’anonymes sont venus accueillir le président djiboutien qui s’est mobilisée pour l’occasion devant la préfecture d’Ali Sabieh où le chef de l’Etat a longuement salué.  

Des chants, des danses et des acclamations nourries par une population en liesse attendaient en milieu de matinée, le président de la république.

Pour le numéro un djiboutien, cette tournée vise à poursuivre d’abord sa politique de proximité amorcé depuis plusieurs années en établissant un contact direct avec les Djiboutiens de tout âge et de toutes les collectivités.

Ensuite, il s’agit à la fois pour le président Guelleh de mesurer par lui-même les avancées enregistrées par les régions de l’intérieur et de s’enquérir directement des difficultés des conditions de vie des populations.

Un espace de rencontre a été  aménagé à l’intérieur de la résidence du Préfet où le président de la république a été accueilli par des ovations.

Le président Ismaïl Omar Guelleh était accompagné par le Premier ministre Abdoulkader Kamil Mohamed et par des membres de son gouvernement et les hauts cadres et responsables du pays dans ce déplacement.

Une tournée de proximité et d’échanges d’information avec la population en vue de peser la mise en œuvre ou l’impact de la politique socio-économique mené sous l’impulsion du chef de l’Etat.

Une opportunité également pour les Assajogs d’être face à leur leader sans aucun intermédiaire aucun.

Après l’accueil en grande pompe réservé  par les "Assajogs" et "Bininjogs", le chef de l’Etat a enchainé par une visite des différents stands des entreprises locales.

Les jeunes propriétaires des entreprises locales de la région ont exposé leurs produits devant le chef de l'Etat.

Ces entreprises produisent entre autre la fabrication des craies et des stylos, des meubles, l’artisanat, les produits agricolesd'Assamo,  une agence multiservice ou encore le savon.

 Le président Guelleh a ainsi visité un par un ces stands.

Les responsables ont fourni des explications au chef de l’Etat sur les services proposés.

Le Président n’a pas manqué au cours de cette visite, d’encourager les entrepreneurs de la région et les assurés de son soutien pour aller de l’avant. 

Tournée régionale: après Ali Sabieh, le président Guelleh se rend à Ali Adde.

Tournée régionale: après Ali Sabieh, le président Guelleh se rend à Ali Adde.

Après le chef-lieu de la région d'Aassajog, le chef de l’Etat s’est rendu ce matin dans la localité d’Ali Adde situé entre Holl-Holl et Ali Sabieh.

Membres du gouvernement, élus locaux, officiers supérieurs ont  accueilli le chef de l’Etat  à sa descente d’hélicoptère.

Sur le site de cérémonie, le président de la République a été accueilli par les habitants mobilisés en masse et arborant des banderoles arborant la bienvenue.

Ce petit village situé à environ 25 kilomètres d’Ali Sabieh ville abrite un camp du HCR où presque 15 000 réfugiés sont installés et les anciens réfugiés, grâce à la politique d’accueil du pays se sont si bien intégrés au sein de la population.

C’est dans ce sens que ces réfugiés ont été également présent à la cérémonie d’accueil témoignant ainsi leur reconnaissance et fraternité la république de Djibouti à travers le président de la république.

Ce déplacement du président Guelleh à Ali Adde s’inscrit toujours dans le cadre de la concertation de proximité et de rencontre avec la population des régions de l'intérieur en vue d'apprécier et de mesurer l'impact des avancées socioéconomiques sur les citoyens résidents en dehors de la capitale.

Ainsi comme il est de coutume depuis un peu plus de 15 jours, le président Ismail Omar Guelleh a eu une opportunité non seulement de se concerter avec les sages de la localité d’Ali-Adde mais aussi de procéder à une série de discussion et dialogue avec un échantillon représentatif de la population de cette localité.

La population d’Ali Adde et ses environs n’ont pas manqué l’occasion pour exposés leur produits agricoles ou artisanaux au président.

C’est ainsi que le chef de l’Etat, après avoir salué le public, est passé par les stands où des fruits et légumes issues de la production locale lui ont été présentées par les agriculteurs de cette localité.

La région Assajog, notamment Assamo, est réputée pour ses cultures maraicher, tomates, ognons, carottes, cerises, goyaves, constituant l’essentiel de cette exposition.

Le chef de l’Etat a encouragé les agriculteurs à poursuivre leurs efforts.

D’autres institutions œuvrant à Ali Adde étaient également représentés au stand. Il s’agit entre autre de LWF (LUTHERAN WORD FEDERATION), de l’ONARS et de l’ADDS/

Ce dernier a présenté les infrastructures construites, les fournitures mise à la disposition du public pour l’éducation, la santé,  l’agriculture et enfin l’environnement.

Le président djiboutien condamne l’attentat à la bombe contre le Premier ministre soudanais.

Le président djiboutien condamne l’attentat à la bombe contre le Premier ministre soudanais.

Le Président de la République, Son Excellence Ismail Omar Guelleh, a condamné avec force l’attentat à la bombe dirigé contre le Premier Ministre, Abdallah Hamdok.

Cette condamnation du Chef  de l’Etat est intervenue dans le cadre d’un message de soutien et de solidarité qu’il a adressé hier, lundi, au Premier Ministre soudanais.

« Le Peuple et le Gouvernement de Djibouti se joignent d’autant plus à moi pour dénoncer avec vigueur la tentative de meurtre dirigée contre Vous, Monsieur le Premier Ministre que, elle porte la marque de détracteurs hostiles à l’expression d’un  Soudan stable, pacifié où l’ensemble de sa population vit  sous l’emblème de l’unité, de l’équité et de la fraternité », a écrit le Président Guelleh.

« Sous votre leadership politique, le Soudan a indéniablement accru sa cohésion et volonté de vivre ensemble des différentes composantes de son peuple » a ensuite noté le Chef de l’Etat djiboutien.

« Il a indéniablement aussi noué avec un véritable processus de rupture avec les obstacles, lourds de conséquence qui étaient contreproductifs à son évolution sereine vers la voie du progrès et du développement durable », a également fait observer le Président Ismail Omar Guelleh, réitérant « l’expression sincère de son soutien et appui » au Premier Ministre soudanais, M Abdallah Hamdok.