décembre 11, 2019

Le chef de l’Etat  inaugure l'Hôtel et la Tour de la Zone Franche Internationale

Le chef de l’Etat inaugure l'Hôtel et la Tour de la Zone Franche Internationale

Le chef de l’Etat Ismail Omar Guelleh a inauguré ce matin le nouvel hôtel et  la Tour de la Zone Franche Internationale. 

Arrivé dans l’enceinte du site, le Chef de l’Etat a été accueilli par le premier ministre Mr Abdoulkader Kamil Mohamed, le président des autorités des ports et des zones franches, monsieur Aboubaker Omar Hadi, le représentant du Groupe China Merchant, société ayant conduit  les travaux de construction de l’hôtel. 

Cet hôtel avec une superficie de 14.000 Mètre carré et la tour plus de 25.000 mètre carré, sont le fruit de la coopération Sino-Djiboutienne. C’est un hôtel 5 étoiles d’une capacité de 155 chambres, 78 appartements dont 77 chambres standards, 12 suites juniors, dont 2 suites royales. 

Cet hôtel dispose également d’une grande salle de réunion de plus de 800 places, de huit salles de réunion de capacité variant et d’un parking de plus de 100 véhicules. Cette œuvre gigantesque  constitue une grande avancée pour le monde des affaires, offrant à notre pays des possibilités considérables de développer le secteur des investissements. 

Après l’hôtel, cette fois-ci le chef de l’état s’est dirigé vers la Tour de la Zone Franche Internationale ou il a eut une visite guidé des lieux. Une tour de 16 étages destinée à être un lieu de rencontre pour les hommes d’affaires voulant investir dans notre pays. 

Le président s’est rendu au 16ème étage avec les membres de son gouvernement et a suivi une courte présentation donnée par Mahamoud Houssein le Directeur Général Adjoint EDPO qui a porté sur les différents sociétés présentent sur la zone franche, mais aussi sur les chiffres portant sur la création de centaine de milliers d’emploi direct et indirect. 

Ces 2 arches à eux seuls, symbolisent l’ampleur et la ténacité de nos efforts et notre détermination à donner corps au projet du Président de la République, celui de faire de Djibouti, le pays phare de l’Afrique de l’Est, une plateforme d’hub régionale. 

Rappelons que ces deux architectures, rejoignent la multitude d’infrastructure qui ont transformé radicalement le visage de notre capitale, en termes de capacité d’accueil, de transport, d’hébergement et d’organisation des réunions internationales. 

Une fois cela terminé, le chef de l'Etat Ismail Omar Guelleh a rencontré toujours dans la Tower de la Zone Franche Internationale le Président Directeur Général de la China Merchants Group Li Jianhong. 

Le Directeur de China Merchant a remercié le président pour cette inauguration, il a souligné que cette inauguration traduisait  le partenariat stratégique Sino Djiboutien  dans plusieurs secteurs névralgiques du développement, et celle-ci n'en ai un parmi d'autres. 

 

Retour du Président Guelleh au pays

Retour du Président Guelleh au pays

Le Président de la République, Son Excellence Ismail Omar Guelleh, a regagné ce jeudi, en début de soirée, le pays à l’issue d’un séjour de travail en France où, aux côtés d’une trentaine d’autres Chefs d’Etat et de Gouvernement issus de tous les Continents, il a prit part aux travaux du 2ème Forum de Paris sur la Paix.

La participation du Président djiboutien au 2ème Forum de Paris sur la Paix a été marquée par l’intervention qu’il fit au sein du Panel sur le multilatéralisme de cette rencontre.

Dans cette allocution, le Chef de l’Etat djiboutien a surtout réitéré l’attachement de notre pays aux valeurs du multilatéralisme et plaidé en faveur d’une plus grande représentativité des petits Etats dans le système des nations unies.

« Sur les 193 Etats que comptent l’ONU, 105 sont des petits Etats », a déclaré le Chef de l’Etat djiboutien qui, a demandé en conséquence que « le cadre multilatéral de l’ONU se soucie de cette représentativité et donne une tribune aux petits Etats ».

Dans cette prise de parole, le Président de la République a évoqué aussi le fait que Djibouti est « candidat à un siège non permanent du Conseil de Sécurité ».

A ce propos, il a fait observer combien une probable élection de notre pays à cet hémicycle serait perçue comme l’insigne marque d’un renouveau du système des Nations Unies qui, serait désormais plus enclin à entériner un processus de plus grande représentativité des petits pays.

Créé à la foulée de la commémoration du 100ème anniversaire de l’Armistice de la 1ère Guerre Mondiale, le Forum de Paris sur la Paix a valeur de haut lieu d’échanges et d’expertises sur les modalités d’approches, de traitement et de gestion des problématiques les plus en vue dans le monde.

Son ouverture, aux côtés des Etats, aux sociétés civiles, aux ONGs et aux agences internationales est la marque de son attachement à faire dériver le règlement des principaux défis de la planète à travers un cadre multilatéral, gage de solutions justes, équitables et durables.

Son ambition consiste à mettre sur pied des modalités de gouvernance pour venir à bout des problématiques les plus en vue dans le monde actuel et, relatives notamment à la prévention et au règlement des conflits, à la réalisation d’économies inclusives, à la protection de l’environnement, à l’usage à bon escient des nouvelles technologies de l’information…..

 

Forum sur la paix: Le chef de l'Etat prend part au Forum sur la paix à Paris

Forum sur la paix: Le chef de l'Etat prend part au Forum sur la paix à Paris

Emmanuel Macron a lancé la deuxième édition du Forum sur la paix, organisé à Paris et rassemblant une trentaine de dirigeants internationaux dont le président de la république Ismaël Omar Guelleh à la Grande Halle de La Villette.

Le coup d'envoi de la deuxième édition de ce forum a été donné par le président français devant une trentaine de chefs d'État et de gouvernement.

Changement climatique, inégalités, désinformation, cybercriminalité. Face à tous ces défis, le Forum, dont la création avait coïncidé en 2018 avec le Centenaire de la fin de la Grande guerre, ambitionne d'être un relais d'actions concrètes et de "bonnes pratiques".

Le président français a insisté également sur le rôle de l'Afrique. Si le continent "a longtemps été un objet du multilatéralisme", il est "en train d'en devenir un sujet", a estimé le chef de l'État.

Selon lui, ce Forum sur la paix, qui s'ajoute à de nombreuses autres réunions internationales, est utile car il réunit des États, des ONG, des acteurs de la société civile et des entreprises, seule réponse d'après lui aux nouveaux défis, démographique, climatique et technologique.

Pour faire face aux défis d’organisation du monde et dans un contexte difficile pour le multilatéralisme, le Forum de Paris sur la Paix continue à mobiliser et à rassembler tous les acteurs engagés. Il agit comme incubateur pour faire avancer les projets et lancer des initiatives nouvelles.
Comment ? En offrant des solutions concrètes autour de la paix et de la sécurité, du développement, de l’environnement, des nouvelles technologies, de l’économie inclusive ou de la culture et de l’éducation.

Le Forum de Paris sur la Paix s’inscrit dans la dynamique initiée par le président Macron, pour réaffirmer l’importance du multilatéralisme et de l’action collective. Cette seconde édition reprend les 3 axes qui ont fait le succès du premier Forum.

Les objectifs : encourager la coopération internationale et l’action collective pour un monde en paix, Les moyens : présenter, discuter et faire avancer les solutions concrètes et innovantes, Les ambitions : renforcer, repenser ou créer de nouvelles règles, normes et bonnes pratiques.

 

 

 

 

 

 

Le président Guelleh participe à un panel de discussions

Le président Guelleh participe à un panel de discussions

En marge de l’ouverture de ce forum sur la paix les chefs d’états et de gouvernement ainsi que les personnalités ont animés plusieurs réunion ou discussions de panelistes.

Ces derniers étaient interrogés par les représentants des fondations, des intellectuels et les représentants des nations unies.

Généralement,  les questions ont porté sur le multilatéralisme, a savoir la préservation de la paix, la sécurité et aussi trouver des solutions aux différentes crises qui affectent le monde d’aujourd’hui.

En répondant aux interrogations des panélistes, le président de la république Ismail Omar Guelleh a accordé beaucoup d’importances à la question concernant le multilatéralisme.

Il a insisté sur le fait que la société civile soit associée à la prise de décisions qui doivent être pris d’une manière multilatérale et non pas dans le seul cadre des autorités gouvernementales.

 

Arrivée du président Guelleh à Paris pour participer au 2ème Forum de Paris sur la Paix

Arrivée du président Guelleh à Paris pour participer au 2ème Forum de Paris sur la Paix

Après avoir quitté le pays hier en fin de matinée, le président de la République Ismail Omar Guelleh, est arrivée à Paris, la capitale française où, à l’invitation de son homologue français, Emmanuel Macron, il prendra part aux côtés d’une trentaine d’autres chefs d’Etat et de gouvernement issus de tous les continents, au 2ème Forum de Paris sur la Paix.

A son arrivée, le président Guelleh a été accueilli par l'ambassadeur de Djibouti en France en présence du ministre de l'Education, de personnalités djiboutiennes et diplomates en poste à Paris.

Crée à l'occasion du centenaire de l'armistice, le Forum de la Paix est à sa deuxième édition et s’inscrit dans la dynamique, pour réaffirmer l’importance du multilatéralisme et de l’action collective.

Outre sa participation au forum, le président de la République mettra à profit son  déplacement en France pour sensibiliser les milieux d’affaires français sur les opportunités d’investissement à Djibouti.

Une importante délégation comprenant le ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération Internationale, Mahamoud Ali Youssouf, a accompagné le chef de l’Etat à Paris.

Après son arrivée à Paris pour prendre part au 2ème Forum de Paris sur la Paix, le président de la République à l’instar de ses homologues chefs d’Etat et de gouvernement africains a été convié à un diner organisé par le président français Macron à l’Elysée.

Un diner qui a permis de renforcer les liens entre les différents pays participants à ce forum sur la paix et de débattre également des différents points qui seront à l’ordre du jour de ce 2ème Forum de Paris sur la Paix.

En effet cette seconde édition reprend les trois axes qui ont fait le succès du premier Forum  à savoir : encourager la coopération internationale et l’action collective pour un monde en paix; présenter, discuter et faire avancer les solutions concrètes et innovantes. Son ambition est de  renforcer, ou créer de nouvelles règles, normes et bonnes pratiques.

Crée en 2018, à la foulée de la commémoration du centenaire de l’Armistice de la 1ère Guerre Mondiale, le Forum de Paris sur la Paix a valeur de tribune internationale dédiée à la mise sur pied d’approches, source de règlement durable, aux problématiques de plus en plus complexes à l’ordre du jour dans le monde.