Le Président Guelleh investi officiellement candidat du RPP à la Présidentielle djiboutienne d’Avril 2021

Le Président Guelleh investi officiellement candidat du RPP à la Présidentielle djiboutienne d’Avril 2021

La principale formation politique nationale, le Rassemblement Populaire pour le Progrès (RPP) a investi officiellement ce samedi, dans le cadre d’un congrès extraordinaire qui eut lieu au Palais du Peuple, son candidat pour la Présidentielle djiboutienne d’Avril 2021.

L’investiture du candidat du RPP qui n’est autre que le Chef de l’Etat et Président de cette formation politique, Son Excellence Ismail Omar Guelleh, revêtit les allures d’un rendez-vous national où, l’ensemble des partis alliés du RPP et des collectifs issus de tous les quartiers de la capitale et des régions de l’intérieur ont enjoint leurs voix à celle du plus ancien mouvement politique de notre pays pour manifester leur attachement à la poursuite du leadership politique en place à Djibouti.

Dans une déclaration faite à l’occasion de cet évènement, le Président de la République a tout d’abord remercié « le public venu très nombreux pour acclamer la poursuite de son action à la tête du pays ».

« A travers le récent slogan Continuons ensemble, vous nous faites un immense honneur que je ne peux décliner », a-t-il dit.

« Je suis également sensible à la mobilisation générale que nos compatriotes font autour de ce nouveau cap de notre Histoire collective », a-t-il noté.

« L’élan collectif initié depuis plusieurs semaines où, toutes les composantes de notre société, jeunes, femmes, notables investis de

l’autorité coutumière et traditionnelle se relaient la parole et investissent l’espace public est quelque chose d’inédit, de sans précédent chez nous », a-t-il souligné.

« Les jeunes ont demandé une vision du Djibouti que nous partageons, que nous proposons. Si à l’issue du scrutin à venir, ils concrétisent par leurs voix la confiance qu’ils souhaitent placer en moi, je répondrais avec le dévouement et la hauteur qui sied », a-t-il assuré.

« Ce que j’ai toujours entrepris pour notre pays, notre République, cette demeure qui nous abrite, je l’ai toujours fait avant tout pour le bien de tous », a-t-il avoué.

Et le candidat investi « de décliner les grandes lignes de la vision d’avenir qu’il ambitionne pour notre pays au cours des prochaines années. »

« L’emploi, notamment celui au profit des jeunes, demeurera notre principale priorité », a-t-il affirmé.

« Nous mènerons ce combat à travers la poursuite des efforts liés à la réalisation d’un patrimoine susceptible de faire face à tous les types de métiers et de fonctions », a-t-il fait valoir.

« Nous le mènerons également à travers une politique d’appui au secteur privé et à la création d’entreprises », a-t-il noté.

« Nous sommes amplement d’avis que nos filles qui forcent l’estime à travers les résultats sans cesse éloquents qui sont les leurs tout au long de leurs parcours scolaires et universitaires ont d’ailleurs une place de choix dans le processus d’éclosion de l’entrepreneuriat privé djiboutien auquel nous appelons de plus en plus de nos vœux » a-t-il soutenu.

« Notre avenir dépendra de notre appétence pour le travail et l’effort, de notre concordance dans ce qui est essentiel à nos yeux en tant qu’individu et en tant que peuple. », a-t-il déclaré dans le même élan.

Outre l’emploi et la poursuite des efforts liés au développement, le Président de la République a cité « la Gouvernance et la consolidation des institutions » au titre d’autres priorités majeures qu’il assigne désormais à notre pays « pour que nul ne puisse menacer les fondements de notre nation ».

Il s’agit là, a-t-il fait remarquer, « des notions dans le droit fil de notre intransigeance à invariablement placer toujours l’unité et la cohésion nationale au dessus de tout ».

De l’avis du Chef de l’Etat, « l’intelligence numérique et l’accès à une énergie renouvelable constituent entre autres des secteurs à promouvoir également à l’avenir ».

Outre le Président de la République, d’autres orateurs se sont succédé à la tribune du congrès extraordinaire du RPP dédié à son investiture.

Le Vice-Président du Parti et Premier Ministre du pays, M Abdoulkader Kamil Mohamed a surtout mis l’accent sur le fait que « la manifestation de volonté en faveur de la poursuite de l’action du Chef de l’Etat à la tête du pays est un mouvement qui dépasse de loin la volonté des seuls dirigeants, militants et sympathisants du RPP et de ses partis alliés ».

Le Secrétaire général du RPP, M Ilyas Moussa Dawaleh a lui aussi fait une longue intervention dans laquelle il a estimé que le Chef de l’Etat demeure jusqu’à lors le mieux à même sous nos cieux pour incarner les traits dignes d’un leadership de succès que sont « l’abnégation,

le sens de la résilience, la lutte contre l’adversité pour faire face aux nombreux défis »

Les dirigeants et Représentants des partis alliés se sont également exprimés à la tribune de ce congrès, apportant tous le soutien et l’appui de leurs formations respectives à l’investiture du Chef de l’Etat à la Présidentielle djiboutienne d’Avril 2021.

Ces derniers étaient nommément composés de M Ougoueh Kiffleh, le Secrétaire général du Front pour la Restauration de l’Unité et de la Démocratie (FRUD), de M Abdourahaman Mohamed Allaleh, le Président du Parti National Démocratique (PND), de Mme Hasna Moumin Bahdon, la Présidente du Parti Social Démocrate (PSD) et de M Ibrahim Chehem Daoud, Président de l’Union des Partisans de la Réforme (UPR).

A noter également la participation à cet évènement, dans la ferveur et l’allégresse, d’un nombre important de femmes autour de la Première Dame et Présidente de l’UNFD, Mme Kadra Mahamoud Haid.