Le Président de la République prend part à un sommet dédié au Soudan

Le Président de la République, Son Excellence Ismail Omar Guelleh, a pris part aujourd’hui, mardi, aux côtés d’une dizaine d’autres Chefs d’Etat et de Gouvernement africains, au Caire, capitale de la République arabe d’Egypte, à un sommet dédié au Soudan.

Il s’agit d’une assise visant à définir, pour les dirigeants réunis, la nature précise du soutien à apporter au Soudan, dans la situation de crise politique et de succession de leadership à sa tête depuis près de deux semaines.
Il s’agit surtout d’une assise dévolue à l’identification du soutien politique, diplomatique et autre à fournir au Soudan afin qu’il réussisse dans ses défis les plus en vue d’aujourd’hui, en l’occurrence l’adoption d’une Autorité de transition acceptée et voulue par l’ensemble de ses forces vives et, des mécanismes garantissant l’unité et la concorde de son peuple, source indubitable de stabilité.
Ce sommet sur le Soudan a valeur d’illustration parfaite de la détermination de plus en plus manifeste de l’Afrique à trouver directement, sans l’intrusion de tierces puissances et Organisations étrangères, des résolutions aux conflits et litiges politiques éclatant au sein de ses pays membres.
Il a valeur aussi de preuve dans l’acquisition, largement remarquée, d’une plus grande réactivité de l’Union africaine en matière de prise en charge et de gestion de problématiques qui émergent au sein de son espace.
Les débats et échanges intervenus dans ce sommet sur le Soudan ont débouché sur de deux résolutions phares.
La première de ces résolutions porte sur la nécessité de déchoir exclusivement à l’Union africaine, notamment son Conseil Paix et Sécurité, le droit d’assister les parties protagonistes soudanaises à trouver un règlement pacifique, additif et inclusif à la crise politique qui prévaut dans leur pays.
La seconde résolution phare de ce sommet est celle relative à la concession d’un délai supplémentaire au Conseil Militaire de Transition en place dans ce pays, dans le cadre du processus convenu de transfert du pouvoir à une Autorité civile provisoire.
En clair, à propos de cette seconde résolution, le délai de transfert du pouvoir de deux semaines que l’Union africaine avait précédemment accordé au Conseil Militaire de Transition du Soudan passe désormais de trois mois.
Quant au lancement d’un appel à l’aide internationale au profit du Soudan, il constitue un volet annexe des discussions de cette rencontre des Chefs d’Etat et de Gouvernement d’Afrique au Caire, en Egypte.
Cette dernière initiative a été jugée utile par les dirigeants du Continent noir qui, ont communément été d’avis que des difficultés économiques et financières sont à l’origine de la crise politique actuelle au Soudan.
Représentée à son plus haut niveau, en l’occurrence en celui du Président Ismail Omar Guelleh, la République de Djibouti concourait à un rang prépondérant dans ce sommet.
Elle a notamment fourni à cette réunion cruciale sur le Soudan des conseils avisés et des idées propices à la notion de préservation de stabilité et de cohésion, des thématiques essentielles au sujet desquelles notre pays dispose d’une expertise et d’un savoir-faire connus de notoriété mondiale.
Arrivé ce mardi matin au Caire, en Egypte, le Président Guelleh avait eu droit à un chaleureux accueil à sa descente d’avion avant d’être directement conduit au Palais Présidentiel égyptien où a eu lieu la réunion sur le Soudan.
Une importante délégation comprenant notamment le Ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, M Mahamoud Ali Youssouf, accompagne le Chef de l’Etat dans le cadre de ce déplacement de travail au Caire, en Egypte.
A noter également la présence, au sein de la délégation conduite par le Chef de l’Etat au Caire, de l’Ambassadeur de la République de Djibouti auprès de la République arabe d’Egypte et Représentant permanent de notre pays auprès de la Ligue arabe, M Mohamed Douhour Hersi.