Le Président de la République Ismaël Omar Guelleh est arrivé au Japon pour prendre part au 7ème Sommet de la TICAD.

Le  Président de la République Son Excellence Ismaël Omar Guelleh a atterrit ce matin à l’aéroport de Haneida, au Japon où il prendra part au 7ème Sommet de la TICAD qui s'ouvre demain.

Parmi les 4500 convives pour ce sommet, des chefs d’États et de gouvernements, des représentants d’organisations internationales et régionales, des opérateurs du secteur privé, des acteurs des sociétés civiles africaines et nippones, sans oublier une large délégation qui accompagne le président, composé de son chef de la diplomatie, Monsieur Mahamoud Ali Youssouf, le ministre des Finances, Monsieur Ilyas Moussa Dawaleh, le président des Ports et des Autorités des Zones Franches Monsieur Aboubaker Omar Hadi, le président de la Chambre du Commerce Monsieur Youssouf Moussa Dawaleh, et le Directeur de l'ANPI Monsieur Mahdi.
Cette Conférence internationale va s'attarder sur les questions liée au développement de l’Afrique, notamment dans le partenariat Public-Privé; les Investissements, la Santé mais aussi le secteur de l'énergie et des Infrastructures, en d'autres terme discuter de l’émergence du continent comme la nouvelle frontière de la croissance japonaise et mondiale au XXIe siècle.
La TICAD de son acronyme Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique voit le jour en 1993 afin de promouvoir un dialogue politique de haut niveau entre les dirigeants africains et leurs partenaires dans le domaine du développement.
Les réunions organisées sous la houlette du Japon et co-organisées par les Nations Unies, le PNUD, la Banque mondiale et la Commission de l’Union africaine depuis 2013.
Avec la TICAD, le Japon occupe une place centrale dans la promotion d’un dialogue international pour le développement de l’Afrique.
Les approches innovantes de la TICAD incluent, les concepts d’appropriation africaine et de partenariat international, la promotion de la participation des organisations internationales, des pays donateurs, du secteur privé et des organisations de la société civile.
Les différents sommets de la TICAD ont eu lieu au Japon, tous les cinq ans jusqu’en 2013. Depuis lors, ce sommet est organisé tous les trois ans, à tour de rôle en Afrique et au Japon. En 2016, c'est la première fois que ce sommet se tient à Nairobi, au Kenya, marquant la première édition de la TICAD sur le sol africain.
Cette initiative répond à la volonté grandissante d'une Afrique en pleine expansion en termes de croissance économique et qui prend en main son programme de développement.
Le Premier ministre japonais Shinzo Abe, accompagné de 77 figures importantes du monde des affaires et de la communauté universitaire, a démontré les engagements fermes pris par les secteurs public et privé du Japon.
Au delà de la forte concentration sur le commerce, les investissements et la coopération technique, les partenariats africains, y compris la TICAD, accordent une attention croissante aux questions de paix et de sécurité, notamment le maintien de la paix, le terrorisme.
Le prochain sommet de la TICAD s'ouvre dans quelques jours du 28 au 30 de ce mois-ci à Yokohama. Ce prochain sommet nippo-africain va incarner un modèle de coopération particulier du Japon envers le continent africain.

Source : RTD