Le Chef de l’Etat préside la cérémonie de lancement du Fonds Souverain de Djibouti

Le Chef de l’Etat préside la cérémonie de lancement du Fonds Souverain de Djibouti

Le Président de la République, Son Excellence Ismail Omar Guelleh, a procédé aujourd’hui, lundi, dans une cérémonie qui a eu lieu au Palais de la République, au lancement du Fonds Souverain de Djibouti (FSD).

Créé par une loi du 29 mars 2020, le Fonds Souverain de Djibouti a valeur d’instrument économique et financier nouveau, au service du développement national.

Sa création procède d’une redéfinition des priorités et stratégies au développement de notre pays, dans sa quête visant à accroitre et accélérer son rythme d’accès à l’essor durable.

La mission principale de ce Fonds souverain est de servir de sponsor de proximité et d’instance efficiente de financement à tous les projets d’envergure, susceptibles d’affluer avec une plus-value significative pour notre pays, en termes de création de richesses, d’emplois, d’épargne publique…

Le capital départ du Fonds Souverain de Djibouti est exclusivement national.

Ce qui donne la pleine mesure de la détermination affichée de Djibouti à acquérir tous les paliers indispensables à son indépendance et souveraineté économique.

La cérémonie de lancement du Fonds Souverain de Djibouti (FSD) a été marquée par une allocution faite par le Président de la République, Son Excellence Ismail Omar Guelleh, à la tribune de cet évènement.

Dans cette intervention, le Chef de l’Etat a décrit le Fonds Souverain de Djibouti d’« outil de croissance et de transformation économique accélérée ».

« Le fonds vise à mobiliser les ressources de Djibouti, à les centraliser pour mieux maîtriser nos projets, pour accentuer fortement notre marge de manœuvre et de négociation, pour privilégier nos intérêts nationaux et stratégiques. », a dit en substance le Président de la République.

« Le Fonds aura aussi la responsabilité de soutenir la gestion et la stratégie des entreprises publiques du secteur concurrentiel. », a souligné le Chef de l’Etat, voyant cet instrument nouveau comme un gage fiable à « notre volonté de progresser dans la chaîne de valeurs, d’intégrer « le haut de la courbe », en termes de capacités de décision, de capacités d’action, de retour sur investissements et de savoir-faire ».

Et le Président Guelleh de révéler sa foi en la capacité du nouveau Fonds Souverain de Djibouti à contribuer à l’avènement rapide, sous nos cieux, d’une « économie moderne, socialement inclusive, capable de créer un environnement propice à l’épanouissement et au développement ».

Doté d’un capital préalable issu de nos principales structures économiques dont la Great Horn Investment Holding et Djibouti Telecom, le Fonds Souverain de Djibouti disposera également d’une caisse épargne alimentée, entre autres, par des dotations issues de prélèvements effectués dans le cadre des zones franches, de contrats de coopération militaire perçus par l’État, de redevance provenant de projets de développement économique….

Outre l’ensemble des membres du Gouvernement, ceux du Conseil d’Administration du nouveau Fonds Souverain de Djibouti et les principaux responsables à la tête d’institutions publiques et privées de Djibouti, plusieurs personnalités de renommée mondiale dans le domaine économique ont pris part à cet évènement.

L’ancien Président de la Banque Africaine de Développement (BAD), M Donald Keberuka, fait partie de personnalités étrangères très connue dans le domaine économique qui ont pris part à la cérémonie de lancement du nouveau Fonds souverain de Djibouti.

Sa participation à cet évènement s’est opérée sous la forme d’une intervention par visioconférence.

L’ancien Premier ministre béninois, ex-candidat à la Magistrature suprême de ce même pays et, figure également très connue dans le paysage économique et financier international, M Lionel Zinsou, fait aussi partie des personnalités étrangères qui ont fait le déplacement à Djibouti pour honorer de leurs présences la cérémonie de lancement du nouveau Fonds souverain de Djibouti.

 

Présidence