Djibouti/UA: Le président Guelleh dirige la cérémonie inaugurale d’une importante réunion de l’Union africaine.

Djibouti/UA: Le président Guelleh dirige la cérémonie inaugurale d’une importante réunion de l’Union africaine.

Le président Ismail  Omar Guelleh a conduit les travaux de la cérémonie inaugurale de la 10ème retraite de l’Union africaine.

Evènement intervenant une fois par an, la retraite de haut niveau de l’Union africaine équivaut en une réunion majeure de l’Organisation panafricaine où, l’ensemble de ses Représentants, Envoyés spéciaux et partenaires sont conviés à un débat de fond sur les principaux défis et problématiques à l’ordre du jour dans le Continent noir.
L’une des particularités de la retraite de haut niveau de l’Union africaine réside dans le fait qu’elle puisse être tenue dans un pays du continent autre que celui qui fait traditionnellement office de siège à l’Organisation.
Pour autant, le choix du pays d’accueil de cette réunion délocalisée de l’Union africaine n’est jamais complètement anodin.
Ce choix est souvent indexé sur le principe d’un profil général et d’aptitude reconnue à la capacité des pays à concilier les valeurs et les objectifs les plus substantiels de l’Union africaine.
Le choix porté sur Djibouti pour abriter cette conférence équivaut donc en un aveu majeur au profit de notre pays, estimé appartenir au cercle des nations africaines les plus en phases avec les idéaux, ambitions et visées progressistes poursuivis par l’Organisation continentale.
Le leadership du président Guelleh dans le lancement des travaux de cette 10ème retraite de l’Union africaine a essentiellement été marqué par l’importante allocution qu’il fit à la tribune de cet évènement.
Dans cette intervention, le Chef de l’Etat djiboutien a appelé l’Union africaine a davantage user d’approche plus globale dans la gestion et la régulation des problématiques, notamment sécuritaire et en faveur de la paix et de stabilité des pays et des peuples, les plus en vue au sein de l’Union africaine.
Il s’agit désormais « de conjuguer défense de l’ordre et libertés sans que ces deux piliers de la modernisation des Etats soient porteurs d’instabilité »,-a-t-il dit en substance.
« Aujourd’hui, il est question de penser l’articulation entre nos efforts militaires, actions policières et processus judiciaires, en liaison étroites avec les politiques socio-économiques », a poursuivi dans le même sens le président de la République, Ismail Omar Guelleh.
La 10ème retraite de haut niveau de l’Union africaine organisée à Djibouti est à l’origine du déplacement actuel dans notre pays d’environ 180 diplomates étrangers et, provenant aussi bien de l’Union africaine que d’Organisations régionale, continentale et internationale.