janvier 18, 2021

Le chef de l'Etat reçoit la délégation chargé de la médiation entre le Kenya et la Somalie

Le chef de l'Etat reçoit la délégation chargé de la médiation entre le Kenya et la Somalie

Le président de la République reçoit la délégation chargé de la médiation entre le Kenya et la Somalie. Cette délégation avec à sa tête l'ambassadeur de Djibouti au Kenya M. Yacin Elmi Bouh a fait son compte rendu de sa mission. 

Cette délégation a pour objectif de rétablir les liens diplomatiques entre le Kenya et la Somalie.  

Cette délégation mandaté par les chefs d'Etats des pays membres de l'IGAD est composé outre l'Ambassadeur M. Yacin Elmi Bouh, l'ambassadeur de Djibouti en Somalie, M. Aden Hassan Aden, le Général Ali Mohamed Taher, le Général Osman Nour Soubagleh, le Colonel Mohamed Barkad, le Colonel Ali Aden ainsi qu'un représentant de l'IGAD.

Le président de la République reçoit le rapport de la cour des Comptes

Le président de la République reçoit le rapport de la cour des Comptes

Le président de la République a comme à l’accoutumée reçu le rapport de la Cour des Comptes pour l'année 2020. Ce rapport public reprend les travaux réalisés par la dite cour des Comptes durant l'année 2019 dont notamment sur l'exécution du Budget 2018. 

Cette année, des éléments nouveaux ont été pris en compte. Ce rapport a accordé une place importante aux échanges avec la commission de suivi et de correction des anomalies relevées par la Cour des Comptes et d'autres part avec les praticiens de la gestion des finances publiques grâce au colloque sur les finances.

Le chef de l’Etat préside la cérémonie de dédicace d’un livre sur la biographie du feu Ali Guelleh

Le chef de l’Etat préside la cérémonie de dédicace d’un livre sur la biographie du feu Ali Guelleh

Une grande cérémonie a été organisé ce mercredi 13 janvier 2021 au palais du peuple pour la sortie et dédicace du livre intitulé Allons camarade Ali Guelleh écrit par l’écrivain et poète Dr Chehem Watta sur la biographie, témoignages et parcours de ses amies d’enfance et compagnon de lutte feu Ali Guelleh Aboubaker décèdé le 27 avril 2020.

Chehem Watta évoque dans ce livre la période de jeunesse du feu Ali Guelleh qu’il a côtoyé dès son enfance dans la capitale.

Premier partisan de l’accord d’Abaa en 1994, Ali Guelleh Aboubaker a été l’artisan de l’accord de paix avec le Frud.

En 2016, il est devenu membre du gouvernement en occupant le poste de ministre à la présidence charge des investissements, poste qu’il a occupé jusqu’ a sa mort le 27 avril 2020.

La cérémonie de la sortie du livre Allons Camarade Ali Guelleh a été présidée par le président de la République M. Ismael Omar Guelleh.

La cérémonie de dédicace a vu la participation de sa famille et ses proches amis.

Le Chef de l'Etat reçoit le rapport des droits de l'Homme de la CNDH

Le Chef de l'Etat reçoit le rapport des droits de l'Homme de la CNDH

Le chef de l'Etat a reçu le rapport sur la situation des droits de l'Homme à Djibouti pour l'année 2019.  Ce rapport soumis par le président de la Commission Nationale de Droits de l'Homme M. Saleban Oudine est composé de plusieurs axes.  

Le 1er volet de ce rapport a valeur d’une présentation des missions et fonctionnement de la CNDH.  

Le second volet élabore une rétrospective complète des missions conduites par la CNDH dans le cadre de l’année 2019. Et le troisième chapitre porte sur une conclusion mais aussi une série de recommandations de la CNDH en vue d’une plus grande affirmation des Droits de l’Homme dans notre pays. 

Sous la Présidence de Son Excellence, Monsieur ISMAÏL OMAR GUELLEH, Président de la République, Chef du Gouvernement a eu lieu ce Mardi 12 Janvier 2021, la 1ère Séance du Conseil des Ministres.

Sous la Présidence de Son Excellence, Monsieur ISMAÏL OMAR GUELLEH, Président de la République, Chef du Gouvernement a eu lieu ce Mardi 12 Janvier 2021, la 1ère Séance du Conseil des Ministres.

Sous la Présidence de Son Excellence, Monsieur ISMAÏL OMAR GUELLEH, Président de la République, Chef du Gouvernement a eu lieu ce Mardi 12 Janvier 2021, la 1ère Séance du Conseil des Ministres.

Ont été examinés et approuvés les textes suivants :

Ministère de la Communication chargé des Postes et des Télécommunications.

1ère Question : Projet de Loi abrogeant et remplaçant la Loi n°42/AN/99/4ème L portant création d’un établissement public dénommé Radio Télévision de Djibouti.

Depuis sa création la Radio Télévision de Djibouti a connu des avancées de grandes envergures. Elle a su tirer profit de son monopole dans le marché audiovisuel en cheminant vers l’expansion et la modernisation de ses structures et ayant comme ultime objectif de rendre la Radio et la Télévision accessible mais surtout offrir un contenu diversifié à l’ensemble de la population. Dans le cadre des réformes en profondeur du secteur de l’audiovisuel et de la presse écrite et électronique et l’avènement de l’évolution rapide des Technologies de l’Information et de la Communication, il s'est avéré nécessaire de mettre en place un nouveau cadre légal posé par la Loi n°56/AN/19. Ainsi, le projet de Loi a pour objectif de changer la forme juridique de l’établissement. Le projet de Loi précise les missions et les attributions de la Radio Télévision de Djibouti pour lui permettre d’avoir une plus grande flexibilité dans l’atteinte de ses objectifs et missions. Le projet de texte définit aussi les principes généraux de fonctionnement et de gestion. Cette nouvelle configuration aura pour retombées majeures et boostera la productivité de l’établissement.

Ministère de l’Education Nationale et de la Formation Professionnelle.

2ème Question : Projet de Décret définissant la fonction de Conseiller Pédagogique les modalités d’accès, les missions et les indemnités afférentes.

Le projet de Décret a pour objet de redéfinir et adapter la fonction de conseiller pédagogique aux exigences de la transformation du système éducatif. Les Conseillers Pédagogiques (CP) sont les principaux collaborateurs des inspecteurs de l’Education Nationale. Ils sont polyvalents et contribuent à l’amélioration des enseignements-apprentissages, la valorisation des innovations pédagogiques, l’intégration des TIC, la préparation et à la mise en œuvre des examens et concours. Par ce texte, l’accès à la fonction de CP sera davantage réglementé par souci de transparence et de méritocratie : 10 ans d’ancienneté, voie de concours interne et Certificat d’Aptitude à la Fonction de Conseiller Pédagogique. Ce projet de Décret vise aussi la revalorisation d’un maillon

important de la chaine pédagogique. L’adoption de ce projet permettra à ce personnel à exercer pleinement les missions qui leurs sont dévolues et de garantir des pratiques pédagogiques innovantes dans les classes dans le cadre de la transformation de notre système éducatif pour le rendre plus performant et efficace.

3ème Question : Projet de Décret portant attribution d'un nom au Centre de Formation des Enseignants de l'Enseignement Fondamental.

4ème Question : Projet de Décret attribuant des noms à des Etablissements Scolaire du Secondaire.

Le 1erprojet de Décret est relatif à l'attribution d'un nom au Centre de Formation des Enseignants de l’Enseignement Fondamental (CFEEF). Dans le cadre de la commémoration du 20ème Anniversaire de la refondation de l’Ecole Djiboutienne et citoyenne, le MENFOP souhaite rendre hommage aux pionniers de l’éducation nationale qui ont inspiré et formé les premières générations du pays. Ainsi, le CFEEF sera désormais appelé « Centre de Formation des Enseignants de l’Enseignement Fondamental Omar Guelleh Ahmed ». Omar Guelleh Ahmed voit le jour en 1909 à Djibouti et intègre en 1922, une Ecole Laïque Publique à Djibouti destinée aux enfants européens et Djiboutiens. Ceux-ci font alors partie des premiers enfants Djiboutiens qui bénéficieront de l’opportunité d’accéder à l’instruction primaire. En 1927, titulaire d’un Certificat d’Etude Primaire, Omar Guelleh devient le premier élève-maitre de l’histoire de l’école Djiboutienne. Le 2ème projet de Décret a pour objet l'attribution des noms aux établissements scolaires du secondaire. L’établissement actuellement nommé Lycée de Gabode est appelé désormais le « Lycée Djama Yousssouf Mahamoud dit Djama Maitre ». Djama Maitre, né en 1912 à Djibouti fut un instituteur intègre, doté d’un grand sens d’honnêteté et de sagesse. De 1930 à 1989, il fut enseignant et Directeur de l’école de Quartier 6, de Dikhil et de l’école du Stade. Il instaure la première cantine scolaire à Dikhil. Le Lycée nommé Lycée de Balbala est appelé désormais « Lycée Ahmed Farah Ali ». Ahmed Farah Ali fut l’un des premiers pédagogues de l’école Djiboutienne. Il obtient son certificat d’Etude Primaire élémentaire en 1928 et dévient le deuxième enseignant Djiboutien de l’histoire du pays, après son illustre prédécesseur Omar Guelleh Ahmed. Il entame sa carrière professionnelle dans l’enseignement où il est nommé moniteur en novembre 1928. En 1932, Tadjourah voit l’ouverture de sa première école et Ahmed Farah Ali est nommé Directeur de cette école. Ces propositions de dénomination à ce centre et établissement scolaire s’inscrivent dans ce nouveau paradigme d’appropriation de l’Ecole Djiboutienne par les élèves et la société dans son ensemble. Elle veut faire mieux connaitre les grandes figures nationales qui ont contribué à l’histoire de notre système éducatif et son évolution et d’ancrer l’école dans son environnement socioculturel. Ces attributions des noms pionniers à ces centres et établissements scolaires cherchent à refléter la mémoire de l’évolution de l’Education et à marquer l’autonomie du système éducatif post-coloniale. Elle vise également à permettre aux jeunes générations de s’identifier à ces personnalités qui ont marqué l’histoire de l’Education Nationale.