décembre 11, 2019

PRÉSIDENCE: le chef de l’Etat préside la 22ème séance du Conseil des ministres.

PRÉSIDENCE: le chef de l’Etat préside la 22ème séance du Conseil des ministres.

 Sous la Présidence de Son Excellence, Ismaïl Omar Guelleh, Président de la République, Chef du Gouvernement a eu lieu ce Mardi 10 Décembre 2019, la 22ème Séance du Conseil des Ministres.

Ont été examinés et approuvés les textes suivants:

En début de séance, le ministre de l’Intérieur a communiqué sur le bilan des actions entreprises par le Gouvernement suites aux fortes intempéries qui ont occasionné d’importantes inondations et de nombreux dégâts matériels. Il a informé des travaux entrepris notamment les opérations de pompages et de nettoyages et l’assistance aux sinistrés pour assurer leurs besoins primaires. Par ailleurs, le ministre a expliqué les actions envisagées pour faire face aux pluies diluviennes afin de secourir et assister la population.

Enfin, le Président de la République a instruit le Gouvernement des mesures à prendre pour une riposte permanente et continue pour faire face aux inondations. Il a exhorté le Gouvernement à engager toutes les mesures appropriées pour le fonctionnement adéquat des équipements, la mise œuvre des actions de prévention pour faire face à tout type d’épidémie, la réhabilitation des infrastructures sur l’ensemble du territoire national. Le Chef de l’Etat a demandé d’engager une réflexion post-intempéries sur la préservation des infrastructures publics comme les routes, les écoles, les structures de santé et les habitations, ainsi que les mesures pour améliorer l’assainissement des zones inondées ou inondables et ce avec l’implication de tous les acteurs.

D’autre part, le ministre des Affaires Etrangères a fait une communication sur le lancement de la campagne officielle de notre pays pour l’élection en tant que membre non permanent du Conseil de Sécurité de l’Organisation des Nations Unies. Depuis son indépendance, notre pays s’est particulièrement distingué dans la résolution des conflits et de la promotion de la paix dans la corne de la région et au-delà notamment la Mission de l’UA en Somalie et d’autres missions de soutien à la paix sur le continent africain, la lutte contre le terrorisme et la protection des personnes vulnérables en accueillant sur son sol un nombre important de réfugiés. Notre pays considère sa candidature comme légitime et comme étant celle de l’Afrique réunie. Aussi, il nous faut la défendre et la promouvoir jusqu’au vote devant l’Assemblée Générale des Nation Unies, en juin 2020.

Enfin, il a informé sur les rencontres qu’il a eues avec le Groupe Africain, le Groupe Arabe et les Etats membres de l’OCI et sur le soutien de l’Organisation de la Coopération Islamique, de l’Organisation Internationale de la Francophonie et de la Ligue des Etats Arabes.

 

Ministère du Travail chargé de la Réforme de l’Administration:

1ère Question: Projet de Loi portant ratification de l’instrument d’amendement de 1986 à la Constitution de l’Organisation Internationale du Travail.

Le projet de Loi a pour objet la ratification de l’instrument d’amendement de 1986 à la Constitution de l’Organisation Internationale du Travail adopté lors de la conférence Générale du Travail le 24 juin 1986. L’amendement proposé vise à améliorer la représentativité des membres du Conseil d’Administration grâce à une méthode de désignation tenant compte des différents intérêts géographiques, économiques et sociaux des groupes qui le constituent. Il prévoit de modifier le nombre de sièges attribués au conseil d’administration et leur mode d’attribution. Cette réforme permettra de moderniser la gouvernance de l’Organisation Internationale du Travail et la rendre plus juste et plus inclusive. L’adoption de cet instrument d’amendement témoigne de l’engagement pris par notre pays auprès de l’OIT.

2ème Question: Projet d’Arrêté portant approbation du Budget prévisionnel de l’exercice 2020 de l’Agence Nationale de l’Emploi, de la Formation et de l’Insertion Professionnelle.

3ème Question: Projet d’Arrêté portant approbation du Budget prévisionnel 2020 de l’Institut National d’Administration Publique.

Le ministre du Travail a présenté deux projets d’Arrêté. Le budget prévisionnel pour l’exercice 2020 de l’Agence Nationale de l’Emploi, de la Formation et de l’Insertion Professionnelle est arrêté en recettes à 658 millions FD. L’Agence prévoit sur la base de ces projets et programmes d’améliorer la qualité de l’accueil des demandeurs d’emploi, la mise en place d’une plateforme facilitant la communication entre les employeurs et les demandeurs d’emploi et l’amélioration de l’employabilité et l’insertion des jeunes. Le budget prévisionnel pour l’exercice 2020 de l’Institut National d’Administration Publique est arrêté en recettes et en dépenses à 259 millions FD. Le Budget prévisionnel 2020 est basé sur la nouvelle stratégie de transformation de l’Institut afin d’appuyer la réforme de l’Administration. L’adoption de ces projets de budgets vise d’une part à améliorer l’accès des jeunes à l’emploi et d’autre part de renforcer l’INAP en vue de mettre en œuvre sa stratégie de transformation axée sur une véritable école d’excellence de qualité en management.

4ème Question: Projet de Décret portant nomination au Secrétariat d’Etat à la Jeunesse et aux Sports.

Sont nommés :

- Mme Kadidja Ibrahim Idriss, Secrétaire Général ;

- M. Moustafa Ismaël Dabar, Directeur de l’Administration Générale, des Affaires Juridiques, chargé de la Réglementation ;

- Mme. Fatouma Ali Dabaleh, Directrice du Stade Gouled;

- M. Mohamed Ismaël Guelleh, Directeur des projets.

Ministère auprès de la Présidence, chargé des Investissements.

5ème Question: Projet d’Arrêté portant approbation du Budget prévisionnel du Palais du Peuple pour l’exercice 2020.

Le budget prévisionnel de fonctionnement du Palais du Peuple pour l’exercice 2020 est arrêté en produits et en charges à 365 millions FD. Ce budget 2020 poursuit les objectifs d’amélioration des recettes, la maintenance rationnelle de l’ensemble des infrastructures techniques afin de pérenniser les investissements effectués ces dernières années.

Ministère de l’Education Nationale et de la Formation Professionnelle.

6ème Question: Projet d’Arrêté portant approbation du Budget prévisionnel de l’exercice 2020 du Centre de Recherche, d’Information et de Production de l’Education Nationale.

Le budget du Centre de Recherche, d’Information et de Production de l’Education Nationale pour l’exercice 2020 est arrêté en charges et produits à 497 millions FD. Le CRIPEN envisage la réalisation d’un programme d’investissements à savoir la révision des manuels scolaires, livrets et outils didactiques et pédagogiques de l’enseignement fondamental, la numérisation des manuels et la poursuite des programmes éducatifs dans le cadre de la chaine éducative. L’adoption du projet d’Arrêté permettra au Centre d’assurer pleinement ses missions dans le cadre de la politique d'amélioration de la qualité de l'enseignement.

7ème Question: Projet d’Arrêté approuvant et rendant exécutoire le Budget prévisionnel de l’exercice 2020 du Centre de Formation des Enseignants de l’Enseignement Fondamental.

Le budget du Centre de Formation des Enseignants de l’Enseignement Fondamental pour l’exercice 2020 est arrêté en charges et produits à 206 millions FD. Le budget 2020 permettra la formation initiale des élèves professeurs du cadre unique, l’organisation et l’accompagnement de stages pratiques, la mise en place de la téléformation pour les régions, l’amélioration des activités du laboratoire de langues et l’introduction des Technologies, de l’Information et de la Communication pour l’Education dans les pratiques et des enseignements-apprentissages.

Ministère de l’Agriculture, de l’Eau, de la Pêche, de l’Elevage et des Ressources Halieutiques.

8ème Question : Projet d’Arrêté portant approbation du Budget prévisionnel de l’ONEAD pour l’exercice 2020.

Les comptes prévisionnels de l’Office National de l’Eau et de l’Assainissement de Djibouti pour l’exercice 2020 sont arrêtés en produits à 8,3 milliards FD avec une augmentation de la production d’eau potable suite à l’électrification de deux stations de pompage du projet d’interconnexion. L’Office projette en 2020 de mettre l’accent sur l’augmentation du nombre de branchement neuf, l’amélioration des actions de recouvrement des créances, la poursuite des actions de réduction des pertes techniques et la mise en œuvre des actions de sensibilisations de la population. Il prévoit l’acquisition des équipements de remplacement, le renforcement de capacités. La poursuite des programmes de réhabilitation, de renouvellement et d’extension des infrastructures d’eaux potables et d’assainissement. Egalement, l’accent sera mis sur

l’alimentation électrique des forages du projet d’adduction transfrontalier, le projet de réalisation d’usine de dessalement de l’eau de mer, de production de la réalisation d’une station d’épuration à Balbala et l’extension du réseau d’assainissement.

Ministère de l’Equipement et des Transports.

9ème Question : Projet d’Arrêté portant approbation du Budget prévisionnel 2020 de l’Aéroport International de Djibouti.

Le budget prévisionnel de l’Aéroport International de Djibouti pour 2020 est arrêté en produits à 3,4 milliards FD. Le budget 2020 prévoit la réalisation d’investissements axés sur le projet de réactualisation et de modernisation de l’aérogare, la finalisation du règlement du radar, la rénovation de la piste, le renforcement de la sécurité et la sûreté aérienne afin de répondre aux normes. Ces investissements permettront à l’aéroport d’affirmer son rôle de plateforme d’éclatement en matière de fret aérien.

10ème Question : Projet d’Arrêté portant adoption du Budget prévisionnel 2020 du Laboratoire Central du Bâtiment et de l’Equipement.

Le budget prévisionnel de LCBE pour l’exercice 2020 est arrêté en produits à 352 millions FD. En 2020, le Laboratoire vise l’amélioration de la communication pour accroitre sa visibilité auprès du grand public, l’acquisition des équipements, l’amélioration de la qualité de prestations fournies et le renforcement des capacités institutionnelles afin d’assurer une gouvernance efficace.

Ministère des Affaires Sociales et des Solidarités.

11ème Question : Projet d’Arrêté portant approbation et rendant exécutoire le Budget prévisionnel de l’exercice 2020 de l’Agence Djiboutienne de Développement Social.

Le budget prévisionnel de fonctionnement de l’exercice 2020 de l’Agence Djiboutienne de Développement Social est arrêté en produits et en charges à 436 millions FD. L’Agence prévoit un volet d’investissement de 4,3 milliards FD destiné à la poursuite du projet Régional de la Banque Mondiale, le programme d’appui à la réalisation d’infrastructures économiques dans les régions. D’autre part, l’ADDS participera à la mise en œuvre du nouveau projet sur la protection sociale, le projet d’appui à l’entreprenariat des femmes et des jeunes filets sociaux, le projet de gestion des déchets, la promotion de l’emploi des jeunes et l’artisanat.

Ministère du Logement.

12ème Question : Projet d’Arrêté portant approbation du Budget prévisionnel 2020 de la Société Immobilière et d’Aménagement Foncier.

Le budget prévisionnel pour l’exercice 2020 de la Société Immobilière et d’Aménagement Foncier est arrêté en produits à 3,9 milliards FD. Le budget de la SIAF est élaboré dans le cadre d’un accroissement des activités et prévoit la réalisation des différents projets, notamment l’aménagement et la viabilisation des terrains, la commercialisation du béton prêt à l’emploi et l’acquisition des différents équipements. L’adoption du budget 2020 permettra à la Société Immobilière et d’Aménagement Foncier de pérenniser ses activités et rationaliser ses dépenses.

Communications.

Le Ministre des Affaires Musulmanes, de la Culture et des Biens Wakfs a fait un rapport de mission sur sa visite de travail qu’il a effectué en Arabie Saoudite du 03 au 05 décembre 2019.

Le Ministre du Travail chargé de la Réforme de l’Administration a fait un compte rendu sur sa participation à la 14ème Réunion Régionale Africaine qui s’est tenue du 03 au 06 décembre 2019 à Abidjan.

DJIBOUTI/IGAD: le chef de l'Etat a reçu le nouveau secrétaire exécutif de l’IGAD Workneh Gebeyehu.

DJIBOUTI/IGAD: le chef de l'Etat a reçu le nouveau secrétaire exécutif de l’IGAD Workneh Gebeyehu.

Le président de la république, Ismail Omar Guelleh, a reçu ce matin en milieu de matinée au palais présidentiel, le secrétaire exécutif de l’Autorité intergouvernementale pour le Développement (IGAD), Workneh Gebeyehu.

La coopération entre la république de Djibouti et l’Autorité intergouvernementale pour le développement (IGAD) a longuement été évoquée au cours de cette rencontre.

Les discussions ont ensuite porté sur l’intégration économique régionale d’où les programmes dans les domaines économique et social.

Le secrétaire exécutif a dans son intervention mis l’accent sur l’objectif principal de l’IGAD qui est celui d’atteindre un développement économique durable pour les états membres.

Et ce faire, il nous faut des efforts qui a-t-il dit, porteront sur la coopération économique et l'intégration régionale et la priorité à long terme, en vue de promouvoir une autosuffisance collective et un développement économique intégré.

Par ailleurs, le chef de l’Etat n’a pas manqué de le féliciter pour sa nomination en qualité de secrétaire exécutif de l’IGAD.

A noter enfin que le secrétaire général de la Présidence, a assisté au déroulement de cette entrevue.

Retour du Président de la République à l’issue de sa participation au 13ème sommet ordinaire de l’IGAD

Retour du Président de la République à l’issue de sa participation au 13ème sommet ordinaire de l’IGAD

Le Président de la République, Son Excellence Ismail Omar Guelleh, a regagné aujourd’hui, vendredi, en milieu d’après-midi le pays, suite à sa participation au 13ème sommet ordinaire de l’Autorité Intergouvernementale pour le Développement (IGAD). 

Le principal ordre du jour de cette réunion ordinaire de l’IGAD était dévolu à l’adoption d’une stratégie commune des Pays membres de l’Organisation en matière de sécurité de la Mer rouge et du Golfe d’Aden, deux voies maritimes d’intérêts majeurs et, en proie ces temps-ci à d’importantes tensions impliquant de nombreuses Puissances. 

La participation du Président de la République à cette assise a essentiellement été marquée par le discours qu’il a prononcé à la tribune de ce sommet. 

Le Chef de l’Etat djiboutien a dédié un important volet de cette intervention à la nécessité, pour les pays membres de l’IGAD,  d’adopter une plus grande collaboration autour de la question de la sécurisation de la Mer rouge et Golfe d’Aden. 

 « Cette zone maritime est d’une grande importance stratégique et commerciale pour l’ensemble des pays riverains et non riverains », a d’emblée fait observer le Président Guelleh qui, s’est félicité de « l’initiative prise à Djibouti de mettre en place une vision et une stratégie communes de l’IGAD ».

En dehors de l’instauration d’une plus grande collaboration des Pays membres de l’IGAD, le Président de la République a estimé que la prévention et le combat des troubles sécuritaires au sein de la Mer rouge et du Golfe d’Aden doivent être menés à travers une plus grande coopération de l’IGAD avec les autres partenaires dans cette problématique.

« Nous devons privilégier la coopération avec les autres initiatives existantes telles que le Conseil de la Mer Rouge et du Golfe d’Aden et réfléchir à la mise en place de mécanismes de communication et de collaboration », a en ce sens déclaré en substance le Président djiboutien.

Outre ce 1er sujet, le 13ème sommet de l’IGAD a intégré d’autres thématiques plus subsidiaires de travail.

La restructuration de l’Organisation, le renouvelement de sa Présidence tournante et l’investiture de son nouveau Secrétaire exécutif faisaient partie des autres sujets à l’ordre du jour de ce 13ème sommet ordinaire de l’IGAD.

 

 

 

 

 

 

 

 

Présidence : 21ème Séance du Conseil des Ministres

Présidence : 21ème Séance du Conseil des Ministres

Sous la Présidence de Son Excellence, Monsieur ISMAÏL OMAR GUELLEH, Président de la République, Chef du Gouvernement a eu lieu ce Mardi 03 Décembre 2019, la 21ème Séance du Conseil des Ministres. 

Ont été examinés et approuvés les textes suivants: 

En début de séance, le Conseil des ministres a débattu des conséquences des fortes intempéries et des actions entreprises par le gouvernement pour aider et porter assistance aux populations sinistrées. En effet, les pluies diluviennes qui se sont abattues sur l’ensemble du pays ont engendré des dégâts considérables. Plusieurs zones ont été impactées par les inondations et endommagées les principales infrastructures routières. Face à cette situation et compte tenu de la gravité de ses conséquences, la procédure d’urgence notamment le plan ORSEC a été mis en œuvre. Le gouvernement, sous l’impulsion du Président de la République a mobilisé tous ses moyens et les différents services. Les opérations de pompage sur les axes routiers de la capitale, les habitations inondées et les établissements scolaires ont été effectuées. Des travaux de débouchage des canaux de drainage et d’évacuation des eaux pluviales dans les zones affectées et la réhabilitation des infrastructures ont été menés. 12 sites ont accueilli et hébergé provisoirement les sinistrés dont plus de 5800. Dans le domaine de la solidarité nationale, le gouvernement a apporté une assistance pour assurer les besoins primaires des sinistrés. Ainsi, des distributions de vivres, des literies et des kits d’hygiène ont été assurés. D’autre part, le Conseil des ministres a débattu des mesures préventives pour faire face à ce genre de calamité notamment le dégagement des zones des canalisations réservées à l’écoulement des eaux, la révision de notre système d’assainissement, la mise en place des réserves d’eau potable, des médicaments, des équipements et des structures adaptées pour accueillir les éventuels sinistrés. Il a également été évoqué la question de la fonctionnalité des équipements et leurs maintenances. Aussi, le Conseil a décidé de mettre en œuvre tous les moyens de l’Etat pour faire face à une telle situation. 

Ministère de l’Energie chargé des Ressources Naturelles.

1ère Question: Projet de Décret modifiant le Décret n°2009-0218/PR/MERN portant création de la Commission Nationale de l’Energie.

2ème Question: Projet d’Arrêté portant modalités de recouvrement des droits d’établissements d’acte et des redevances superficiaires et minières.

Le ministre de l’Energie a présenté deux textes. Le 1er projet de Décret a pour objet de modifier le Décret n°2019-0218/PR/MERN relatif à la Commission Nationale de l’Energie. Cet organe qui a pour principale mission la coordination des projets d’énergie et plus généralement de contribuer à favoriser toute mesure concourant à mieux coordonner le développement énergétique du pays. Ce projet propose d’élargir les membres de la Commission suite à la mise en place des nouvelles institutions dans le secteur de l’Energie et autres acteurs en lien avec ce dernier. L’objectif visé est d’assurer une cohérence et coordination entre les différents acteurs dans la mise en œuvre des projets d’énergie. Le 2èmeprojet d’Arrêté fixe en application de l’article 68 de la Loi n°138/AN/16 portant Code minier, les modalités de recouvrement des droits d’établissements d’acte et des redevances superficiaires et minières, ainsi que le formulaire de déclaration trimestrielle. Ce texte prévoit que la délivrance des ordres de perception, du droit d’établissements d’acte et des redevances sont du ressort de la Direction des Ressources Naturelles. En outre, il précise le règlement de recouvrement des redevances qui doit se faire auprès du trésor. L’adoption de ce projet s’inscrit dans le cadre de la stratégie visant à attirer les investissements dans le secteur minier. 

3ème Question: Projet d’Arrêté portant approbation du Budget prévisionnel d’Electricité de Djibouti pour l’exercice 2020.

Le budget prévisionnel de l’EDD pour l’exercice 2020 est présenté en produits à 31 milliards FD et avec un résultat bénéficiaire. Le budget 2020 de l’EDD prévoit un accroissement du chiffre d’affaires et une augmentation de la production d’énergie de 7,8%. Il est prévu en 2020, une production d’énergie de 670.0000 Mwh. Ce budget 2020 intègre aussi des investissements de l’ordre de 8,3 milliards FD destinés au projet de construction d’une centrale éolienne de 60 MW, la réalisation de la phase de prospection du projet géothermique de Fialé et le projet d’une centrale solaire. L’EDD compte également réaliser la construction de la seconde ligne d’interconnexion et l’alimentation des logements sociaux Nassib et de la Fondation, ainsi que la mise en place du programme d’électrification durable. L’adoption du projet d’Arrêté permettra à l’EDD de satisfaire la demande croissante en énergie. 

Ministère du Logement.

4ème Question : Projet d’Arrêté portant approbation du Budget prévisionnel 2020 de l’Agence de Réhabilitation Urbaine et du Logement Social.

Le projet d’Arrêté du budget prévisionnel 2020 de l’Agence de Réhabilitation Urbaine et du Logement qui est arrêté en produits à 3,7 milliards FD. Les produits prévisionnels de l’Agence sont en hausse de 14% par rapport à l’exercice précédent et s’expliquent par le recouvrement des couts au niveau des cités aussi bien dans la capitale et les régions. L’Agence prévoit des projets d’investissements en 2020 notamment la construction des nombreux logements dans les régions et dans la capitale. D’autre part, l’Agence prévoit la poursuite des projets en cours, notamment le projet de programme Zéro Bidonvilles notamment le démarrage des études pour les plans de restructuration des quartiers bidonvillaires, la préparation et la viabilisation des sites pour le relogement des personnes décasées. L’adoption de ce budget prévisionnel 2020 permettra à l’Agence d’accomplir ses missions, notamment la production des logements sociaux. 

Ministère de la Communication chargé des Postes et des Télécommunications.

5ème Question: Projet d’Arrêté portant adoption du projet du Budget prévisionnel 2020 de la Radio Télévision de Djibouti.

6ème Question: Projet d’Arrêté portant adoption du projet du Budget prévisionnel 2020 de l’Imprimerie Nationale de Djibouti.

Le ministre de la Communication a présenté deux projets d’Arrêté. Le 1er projet est relatif au budget prévisionnel de la Radio Télévision de Djibouti pour l’exercice 2020 qui est arrêté en recettes et en dépenses à la somme de 1,8 milliards FD. Le budget 2020 de la RTD connaît une augmentation par rapport au budget de l’exercice précédent qui se traduit par un accroissement des dépenses de fonctionnement. La RTD prévoit en 2020 plusieurs actions, la mise en œuvre d’un programme d’activités visant le renforcement de la production nationale en privilégiant les programmes à vocation socioculturelle par une amélioration de la couverture de l’ensemble du territoire nationale et le renouvellement des équipements. Le 2ème projet d’Arrêté, relatif au budget prévisionnel de l’Imprimerie Nationale de Djibouti pour l’exercice 2020 est arrêté en produits à 364 millions FD. Ce budget prévisionnel 2020 prévoit la réalisation des actions importantes notamment l’amélioration des prestations et la qualité d’impressions ainsi que l’achat en équipements et matériels informatiques. 

Communications.

Le ministre de l’Equipement et des Transports a fait un rapport de mission sur ses participations à la réunion ministérielle portant sur la performance de la nouvelle ligne du chemin de fer et à la 31ème Session de l’Assemblée Générale de l’Organisation Maritime Internationale qui se sont tenues respectivement du 20 au 21 novembre 2019 à Addis-Abeba et du 25 au 29 novembre 2019 à Londres. 

La ministre des Affaires Sociales et des Solidarités a fait un compte rendu sur ses participations à la 2ème Session du Conseil d’Administration du Programme Alimentaire Mondial et à la Semaine Mondiale sur la protection Sociale qui se sont tenues respectivement du 19 au 21 novembre 2019 à Rome et du 25 au 28 novembre 2019 à Genève.

 

 

 

Le Chef de l’Etat reçoit le Président de la Grande Assemblée de Turquie

Le Chef de l’Etat reçoit le Président de la Grande Assemblée de Turquie

Le Président de la République, Son Excellence Ismail Omar Guelleh, a reçu aujourd’hui, jeudi, en fin de matinée au Palais de la République le Président de la Grande Assemblée de Turquie, M Moustapha Sentop, en visite officielle à Djibouti où, il fait entre autres partie de hôtes de marque de la 42ème réunion des Présidents des Parlements de l’Union africaine qu’abrite ces jours-ci notre pays. 

Les relations d’amitié et de coopération entre les deux pays et les peuples ainsi que les voies et moyens de les promouvoir et les développer davantage ont été au centre des discussions entre le Président Guelleh et l’officiel turc de haut rang. 

Djibouti et la Turquie entretiennent des partenariats privilégiés dans un nombre important de secteurs névralgiques dont, l’Enseignement supérieur et la réalisation d’ouvrages d’intérêts majeurs.

 Dans le domaine de l’Enseignement supérieur, le succès de la coopération djibouto-turque s’était récemment illustrée à travers la coopération fructueuse que les deux pays avaient eue dans le cadre de la mise sur pied de l’Ecole d’ingénieurs de Djibouti.

 Quant en matière de construction d’ouvrages d’intérêts majeurs, les deux pays ont produit les preuves de leur capacité à coopérer avec synergie, à travers notamment la réalisation du Barrage de l’amitié Djibouti-Turquie, sis à Wéa. 

Barrage de 38 mètres de hauteur et de 210 mètres de longueur, cet ouvrage afflue avec de nombreux avantages dont la lutte contre la soif, la réhydratation de la nappe phréatique dans cette localité et la prévention de l’envasement des ports et des zones franches. 

Le Président de l’Assemblée nationale, M Mohamed Ali Houmed, le  Ministre de l'Agriculture, de l'Eau, de la Pêche, de l'Elevage et des Ressources halieutiquesM. Mohamed Ahmed Awaleh, l’Ambassadeur de la République de Djibouti auprès de la République de Turquie, M  Aden Houssein Abdillahi, le Secrétaire Général de la Présidence, M Mohamed Abdillahi Waïs et la Parlementaire djiboutienne, Mme Oumma Mohamed Hamid, ont pris part à la rencontre entre le Chef de l’Etat et le Président de la Grande Assemblée de Turquie. 

A noter également la présence à ces entretiens de l’Ambassadeur de la République de Turquie auprès de la République de Djibouti, Son Excellence Levent Sahainkaya.